Mon Epoqu’auto 2016, Gaëtan

Après l’article de Benjamin et celui de Thomas, c’est mon tour ! Cela est un peu bizarre mais en y réfléchissant, ce salon Epoqu’auto fut mon premier salon consacré exclusivement aux autos anciennes !

N’étant pas un grand partisan de ce genre d’événement à la base (trop de foule pour ma part et difficultés supplémentaires pour les photos), je dois quand même dire qu’après coup, ce salon fut fort sympathique. Il faut dire que l’annonce d’une exposition Aston Martin ainsi que Delahaye fut difficile à refuser de voir. Le plateau de cette 38ème édition était de qualité, avec un bon nombre de surprises.

Entre les collections, les exposants, les clubs et la vente aux enchères organisée par Osenat, il y avait matière à voir, et à revoir parfois. C’est pour cela que je vous ai concocté mon Top 5 des voitures que j’ai vu lors de cette édition 2016. C’est parti !

1, chez les Youngtimers à Epoqu’Auto, la Honda NSX

epoquauto-2016-3

On commence avec ce mythe Japonais ! Véritable bijou des années 90 développé en collaboration avec Monsieur Senna, la Honda NSX n’a pas pris une ride à mes yeux et est toujours une voiture d’actualité tant au niveau de ses performances que de son look. Une future youngtimer déjà collector à saisir de suite !

2, la berlinette Alpine A110 1300 S

Cela paraît peut-être un peu trop simplet à vos yeux, mais on a beau dire, la berlinette est et restera sans nulles doutes l’une des plus belles autos françaises jamais produite. Dans sa teinte classique, le Bleu Alpine, cette A110 1300 S était dans un état proche du neuf (restauration complète ?). Tant par son histoire que par son palmarès, cette auto me fait rêver et continue d’en faire rêver plus d’un. Le sport à la française.

3, LA 911 première du nom

epoquauto-2016-5

Etant un fan inconditionnel de la firme de Stuttgart, je me devais de classer une Porsche parmi ce Top 5. Pour ce salon, cette magnifique 911 2.0 de 1967 aura su retenir mon attention. Mais qu’a-t-elle du plus qu’une autre 911 ? Ce que j’adore dans cette auto se sont les jantes de base, empruntées à sa sœur aînée la Porsche 356, qui lui donnent un cachet supplémentaire sans doute grâce à leur teinte chromée. Le petit plus qui fait la différence, la couleur de l’auto qui lui va à merveille, n’étant pas très friand des Porsche de couleur rouge, je dois dire que cette teinte « Polo Red » lui va comme un gant, ou plutôt une robe.

4, une BMW M3 E30 comme neuve !

epoquauto-2016

Quel genre de réactions peut-on avoir devant ce genre d’auto ? Émerveillement ? Extase ? Euphorie ? Certes, certains diront que cela est une simple série 3 dans sa version sportive, de son nom la M3. Mais cette auto est sans doute la plus mythique de la lignée des M, une des plus rares sur le marché de l’occasion.

En effet, cette BMW M3 E30 Sport Evolution, ultime aboutissement du modèle, fut produite à seulement 600 exemplaires. Qu’a-t-elle de plus par rapport à la première M de l’histoire de la marque à l’hélice ? Extérieurement, le bouclier avant a été redessiné pour gagner en déportance et les passages de roues accueillent les jantes BBS de 16″ avec le centre peint en gris Nogaro.

L’aileron arrière est le même que la version DTM de l’auto, bien plus incliné et prononcé et, comme le bouclier, il est réglable en 3 positions. Intérieurement, Mercedes ayant mis la barre plus haute dans le championnat allemand de DTM, les modifications exigées par les besoins de la course sont telles que BMW va jusqu’à augmenter la cylindrée du moteur. Et la réponse est bien présente sous le capot. Le 4 cylindres S14 passe d’une cylindrée de 2.3L à 2.5L. La puissance elle passe de 220ch à 238ch. BMW a aussi fait un effort sur le poids, officiellement, ce sont 60 kg de gagnés. Alors convaincus ? Croiser le chemin d’une de ces bêtes est assez dur, ce fut ma première rencontre avec ce monstre Munichois.

5, L’Aston Martin Vulcan

Déjà collector ? Sûrement ! Pour clore ce Top 5 du salon Epoqu’auto 2016, je tiens à vous parler de l’Aston Martin Vulcan ! Pas très ancienne comme auto, c’est sûr, mais mon dieu que c’est magnifique. 24 exemplaires sont sortis des ateliers de Gaydon, tous vendus à un prix inconnu du grand public. Animée par un V12 stratosphéérique de 7.0L (atmosphérique s’il vous plaît !), l’auto n’offre pas moins de 812ch. Utilisable exclusivement sur circuit, le design est à couper le souffle ! A mi-chemin entre concept car et œuvre d’art, la Vulcan regorge de détails et autres formes fantastiques.

L’utilisation du carbone est omniprésente, châssis monocoque en fibre de carbone, intérieur full carbone, l’auto vient directement du futur !

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire