Au bord des Spéciales du 18e Rallye d’Automne de la Rochelle

Ce week-end avait lieu le dernier grand rendez-vous des passionnés de rallyes du grand ouest. C’était la 18e édition du Rallye d’Automne de la Rochelle. Le décor est planté pour la soixantième année.

Le départ et l’arrivée, se faisaient du Port de La Rochelle (Charente Maritime). Quand aux catégories des « VHC », qui nous intéressent, c’était seulement la dix-huitième édition.

Faute de terrain suffisant en périphérie côtière, chaque équipage « navigue sur le séant ! », bien calé dans le siège baquet de leur auto de course, sur les spéciales tracées autour de la Ville de Surgères. Là, soulignons-le, l’accueil des villageois est exemplaire, avec de nombreuses buvettes de ravitaillement spécialement ouvertes aux spectateurs. Pas besoin de glacière, c’est déjà ça, quand, l’accès de certaines zones, la marche à pieds est de rigueur.

Cette année, j’ai choisi la ES « CD17 » du Rallye d’Automne de la Rochelle, à proximité des localités de Genouillé et Sautré. Pas déçu de cet emplacement, puisque j’y suis resté la journée. Les possibilités sont nombreuses et variées, à partir de ce gigantesque plateau de champs sans clôture, donnant l’accès à plusieurs ZP, sans reprendre la voiture. Situation privilégiée aussi, pour qui veut entre autre filmer…

Pour cette soixantième, 170 engagés au total, dont 38 pour le Rallye d’Automne de la Rochelle. Plus de deux heures de spectacle, à chacun des trois passages programmés, dont le dernier totalement de nuit. Une journée bien remplie…

L’appellation « Automne » fut tout à fait appropriée en cette édition… car les années se suivent et la météo favorable n’est pas toujours fidèle. Je pense notamment à 2013, l’année où j’étrennais mon APN, qui n’a franchement pas apprécié les conditions climatiques !

Sous un autre registre, Rallye d’Automne de la Rochelle fut l’occasion de voir évoluer des pilotes de notoriété et ces dernières années, en VHC notamment, avec JC Andruet, J. Ragnotti, A . Serpaggi.

En fin de journée… c’est magique, le spectacle bat son plein, jusqu’au coucher du soleil, accentuant les couleurs automnales des arrière-plans, où à chaque passage de concurrent, les autos de courses s’illuminent dans des détails à souhait. Un grand plaisir pour les yeux, que je souhaite retrouver à la prochaine édition…..

C’est toujours un grand bonheur de renouer avec ces VHC aux bords des routes… avec un nombre intéressant de participants. Pas déçu donc. En plus, deux d’entre eux se sont livrés à une lutte sans merci tout le week-end.

L’équipage Texier / Ollivier sur Porsche 911 SC prit l’avantage en remportant cinq ES sur huit, face aux Mainguet / Carabeau sur Alpine A310 V6. Les bretons Le Bihan/Grenté sur Alpine Berlinette 1600, ont bien tenté de se mêler  au match en remportant la Es 3, du samedi matin… mais un subit abandon les a dépossédé du podium, à la faveur de l’équipage Foulon/Mattei sur Ford Escort MK1, qui conforte par la même, sa place de leader au Championnat de France, avant l’ultime Rallye du Var.

 

Le Classement et les places d’honneur

En groupe 4 et scratch

 

  • 1er – Texier/Ollivier – Porsche 911 SC
  • 2ème – Mainguet/Carabeau – Alpine A310 V6
  • 3ème – Foulon/Mattei – Ford Escort MK1

 

Groupe AJ1

 

  • Cadillon B/Dupont D (Peugeot 205 GTI 1600) (5ème scratch)

 

Groupe 2

 

  • Cadillon C/Cadillon L (BMW 320)

 

Groupe NJ1

 

  • Raud P/Raud N (Peugeot 205 GTI)

 

Groupe 1

  • Marien A/ Marien G (Ford Escort RS 2000)

Vous aimez ? Partagez !

2 réflexions au sujet de « Au bord des Spéciales du 18e Rallye d’Automne de la Rochelle »

Laisser un commentaire