En Marge d’Epoqu’Auto, la vente Aguttes de Lyon Brotteaux proposera de superbes autos

Epoqu’Auto se prépare, c’est à partir de Vendredi. Si le salon accueille la vente Osenat, un aperçu du catalogue ici, une autre vente se prépare dans la capitale des gaules. C’est la traditionnelle vente Aguttes de Lyon Brotteaux.

Cette ente Aguttes de Lyon Brotteaux se tiendra dès Samedi après-midi. Plus de 250 lots seront proposés, on vous propose un aperçu de ce catalogue.

Les autos et motos de la vente Aguttes de Lyon

Trois autos à plus de 250.000 €

La plus chère des auto présentées à cette vente est une des plus récente. En effet, cette Porsche Carrera GT de 2004 est estimée entre 500.000 et 600.000 €. Pour ce prix, l’auto est superbe et n’a que 21.000 km au compteur.

Elle est suivie, à distance, par une Alfa Romeo SZ de 1961. Elle a un passé entièrement français, parsemé de rallyes notamment. Sa restauration a commencé, mais il reste du travail. Elle est estimée entre 260.000 et 360.000 €.

Troisième auto au dessus des 250.000 €, une autre italienne. Une Maserati Ghibli 4.7 L de 1970. En très bon état, pas grand chose n’a été modifié sur l’auto. Elle est estimée entre 230.000 et 280.000 €.

Au dessus des 100.000 € elles sont encore six

C’est un très beau catalogue qui est proposé, et les lots à prix élevé sont nombreux. On commence avec une Lamborghini Espada Serie III de 1971. Avec son V12 et ses 4 places, c’est une auto un peu à part, restaurée il y a 20 ans et estimée entre 170.000 et 220.000 €.

On continue avec une française, une magnifique Delahaye 135 MS Cabriolet de 1938. Elle a passé une grande partie de sa vie en Argentine avant de revenir en France, après restauration dans les années 1990. Elle est estimée entre 180.000 et 220.000 €.

Première Ferrari de la vente, une 512 TR de 1992. La voiture se présente très bien et elle estimée entre 125.000 et 155.000 €.
Ensuite une belle allemande, une Mercedes-Benz 190 SL de 1961. Elle a vécu aux Etats-Unis où elle a été restaurée en 2011 avant de revenir en France. En parfait état, elle est estimée entre 100.000 et 140.000 €.

Les deux dernières sont des Ferrari. On commence avec une 550 Maranello de 2000 et affiche 69.000 km. Elle est estimée entre 95.000 et 115.000 €. La seconde est une Testarossa de 1990, elle aussi en parfait état !

Une belle triplette de Venturi

Trois superbes Venturi sont proposées à la vente Aguttes de Lyon. La plus chère est aussi une des plus désirables de la marque. Une magnifique Venturi 400 Trophy de 1992. Superbement restaurée, elle est estimée entre 130.000 et 180.000 €.

On trouve ensuite une magnifique Atlantique 300 de 1998. Un peu de boulot de redémarrage sera demandé sur cette auto estimée entre 55.000 et 75.000 €.
Enfin, une Transcup 210 de 1990 ayant appartenu à Gerard Godefroy lui-même. Une dizaine d’exemplaires seulement ont existé, cette auto est logiquement estimée entre 30.000 et 40.000 €.

Les Youngtimers sportives ne sont pas oubliées

Une vente avec des Youngtimers, il y en a. Ici elles ont bien été sélectionnées. Voici quelques une des autos :

  • Une Volkswagen Golf GTI 1600 Mk1 de 1977 entièrement restaurée, estimée entre 18.000 et 26.000 €
  • Une Renault Clio Williams série 1 de 1993 estimée entre 12.000 et 18.000 €
  • Une Renault 5 Turbo 2, magnifique, estimée entre 60.000 et 80.000 €
  • Enfin une Lancia Delta Intégrale HF Evo 1 Martini 5 estimée entre 55.000 et 70.000 € ! Quand même !

Les motos seront aussi de la partie

La vente Aguttes de Lyon Brotteaux n’oublie pas les motards. Il est vrai que je m’y connais moins, mais une belle brochette de deux roues est proposée. En voici trois par exemple. On commence avec une ACMA Vespa 125 de 1956, française donc, estimée entre 3500 et 5500 €.
Ensuite une Yamaha 250 DS7 à remettre en route, mais dans un bon jus. Elle est estimée entre 1500 et 2500 €. Enfin une Motoguzzi V1000, elle aussi dans son jus et à remettre en route. Elle est estimée entre 3000 et 4000 €.

Beaucoup d’Automobilia pour la vente Aguttes de Lyon

La majorité des lots ne concernera pas les autos qu’on vous a montré. Non, c’est bien l’automobilia qui constitue la majorité des lots de la vente Aguttes de Lyon. On retrouve ici évidemment quelques œuvres d’art, plaques émaillées, documentation…

Au programme de la vente, un très très gros lot d’affiches. Les 24h du Mans sont bien représentées, mais les Grand Prix de Monaco aussi. Au passage, petit voyage dans l’esthétique à travers les ages.

Autre gros contingent de lots, les voitures d’enfants. On trouve de tout, des autos à pédale en tôle, mais aussi d’autres autos plus grosse comme cette réplique de Matra MS670 au 1/2 et propulsée par l’électricité.

Le reste du catalogue est à voir ici.

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire