De la BMW 328 à la Citroën CX, le Kamm Back a révolutionné l’aero

Pour Zagato, c’était la Coda Tronca. Pour les autres constructeurs, le Kamm Back, Kamm Tail ou K-tail, quel que soit son nom rend directement hommage à un homme, Wunibald Kamm qui a supervisé des travaux aérodynamiques qui ont dicté la forme de bien des autos.

L’aérodynamique automobile, du Streamline au Kamm Back

L’aérodynamique fait tellement partie de notre culture automobile du 21e siècle qu’on en oublierait qu’il y a 100 ans, l’idée n’était même pas encore apparue.

Les premiers travaux cherchant à améliorer la pénétration dans l’air de l’engin automobile datent des années 1920. C’est Paul Jaray, un Hongrois qui pose les premiers jalons de l’aéro avec la forme Streamline. L’automobile a une forme de goutte d’eau, avec un queue longue et effilée. Le but recherché est de permettre une plus grande stabilité à haute vitesse. C’est sur ce principe que naît la Chrysler Airflow, qui, malgré son relatif insuccès commercial, lance une mode concernant design et forme des autos. La Peugeot 402 en est un superbe exemple.

Pourtant, dès 1935, George Hang Madelung, concepteur dans l’aviation allemande, prouve que cette forme n’est pas obligatoire. L’année suivante, Freiherr Reinhard Koenig-Fachsenfeld essaie à l’inverse une queue courte, tronquée, à l’arrière des véhicules. Ses travaux vont ensuite être Forschungsinstitut für Kraftfahrwesen und Fahrzeugmotoren, un bureau de recherche sur l’automobile basé à Stuttgart et dirigé par Wunilbald Kamm. Il va montrer, par le calcul, que cet arrière est le meilleur compromis entre performance aérodynamique et stabilité, lorsque la queue courte est combinée à un toit lisse.

Wunibald Kamm n’est donc pas l’inventeur de la Kamm Back… Mais dans tous les cas, c’est bien son nom qu’on retiendra.

La BMW 328 Kamm Coupé comme laboratoire roulant

La première voiture à aller jusqu’au bout de la démarche de Kamm, c’est la BMW 328 qui y gagnera le sobriquet Kamm Coupé. C’est tout simplement Wunibald lui même qui dessinera la voiture. En 1940, BMW veut lancer une véritable offensive sur les courses « de tourisme ». C’est à dire, là où ni Auto Union, ni Mercedes n’est très présent.

La 328 en question est appelée Limousine de Course, alors que techniquement c’est un coach. La carrosserie aérodynamique est réalisée en aluminium et fixée sur une structure tubulaire en acier. Le moteur est toujours le 6 en ligne de 1.971 cm³ développant 130 ch.

BMW va même remporter les Mille Miglia cette année là. La Kamm Coupé, confié au Comte Lurani, malgré de belles performances n’est pas à l’arrivée.

Son histoire sera plutôt originale. Alors que les autres 328 seront dispersées aux 4 vents après la guerre, celle-ci restera en Allemagne, cachée. Elle restera entre les mains de l’ancien directeur sportif de BMW avant d’être vendue et accidentée… Heureusement, BMW la restaurera totalement avant de la dévoiler… au concours d’élégance de la Villa d’Este forcément.

De la guerre à nos jours, le Kamm back va se voir à toutes les sauces

C’est après guerre qu’on va voir le Kamm Back se généraliser. Forcément on en verra à travers le monde. La première auto de série à l’adopter sera d’ailleurs américaine, la Nash Airflyte en 1949. Sur le vieux continent, c’est la Borgward Hansa 2400 qui l’adoptera en 1951.

Et ces autos ne seront pas les seules. Sur les véhicules à haute performance, il sera commun. Les Ferrari 250 GTO, Breadvan et 275 en seront affublées. Sur la piste, la Lola Mk6 puis la Ford GT40 également. On en avait également parlé avec les Aston Martin DP, le Kamm Back étant la principale évolution entre la DP 212 et la DP 214. Sur la route, ce sera aussi la différence entre la DB5 et la DB6.
En Italie, Zagato, voulant améliorer sa Giulietta SZ finira par créer la Coda Tronca pour « queue tronquée ».

Parmi les auto de route, on en trouvera également, et pas qu’un peu ! On vous a déjà parlé de la Fiat 850 Sport, et bien elle a un ! L’Opel GT ? Aussi. Citroën a fait mieux, en installant cet arrière sur la SM, la CX et même sur le « prototype de série » M35 !
Aux Etats-Unis elle ne sera pas abandonnée, l’AMC Pacer en est un bon exemple.

De nos jours, dès qu’il faut réduire la traînée, on hésite pas à passer par la case Kamm Back. Regardez par exemple les automobiles hybrides, elles en ont presque fait une marque de fabrique !

Photos : Alfa Romeo, BMW, News d’Anciennes, Loic

Vous aimez ? Partagez !