Résultats de Silverstone Auctions à Salon Privé 2016, le cadre ne fait pas tout

Ce Samedi avait lieu la vente aux enchères de Silverstone Auctions à Salon Privé 2016. Un cadre prestigieux et remarquable, mais pas suffisamment pour attirer les acheteurs fortunés.

Si les résultats ne sont pas catastrophiques, quelques lots bien en vue sont restés invendus. Dommage, d’autant que Bonhams réalisait une belle performances, en même temps, à Paris.

Le prestige des autos pas forcément récompensé

Cette vente de Silverstone Auctions ne présentait aucune auto pouvant dépasser le million de livre… Ou alors il aurait fallu un sacré coup de folie. Par contre on avait noté quelques superbes autos proposées.

Les premières étaient les anglaises. La Jensen 541S de 1960, modèle d’exposition au moment de sa sortie, était estimée entre 35.000 et 40.000 £. Sous le marteau elle atteint 42.750 £
Une Aston Martin DB4 Serie II de 1960 suivait. Estimée entre 275.000 et 325.000 £, elle concrétise en atteignant 317.240 £ sous le marteau !
La dernière anglaise, une Jaguar XK150 3.8 S Fixedhead Coupe de 1959 était estimée entre 85.000 et 95.000 £. En fait elle vise en plein milieu et elle est adjugée 90.000 £ tout rond.

Maintenant les italiennes. L’Alfa Romeo Giulia Sprint Speciale de 1963 estimée entre 75.000 et 90.000 £ ne se vend pas mais elle est proposée maintenant à un prix de 84,980, à priori insuffisant. Incompréhensible.
Même son de cloche pour la Maserati Sebring Series II de 1966 estimée entre 150.000 et 170.000 £. Elle est invendue mais on peut l’acheter en déboursant 165.000 £. Il fallait peut-être le dire tout de suite, ça aurait été plus simple…
La Lamborghini Jarama S de 1974 fait mieux. Estimée entre 120.000 et 150.000 £, elle part donc pour 129.380 £.

Enfin, comme il fallait bien une Porsche, une 356B T6 Super 90 de 1963 étati présentée. Estimée entre 100.000 et 115.000 £ elle explose ce prix et part pour 146.250 £ !

Les Youngs de Silverstone Auctions marchent bien

Silverstone Auctions présentait aussi une belle brochette de youngtimers.

La belle Audi RR Quattro Turbo 20v de 1990 estimée entre 60.000 et 70.000 £ part ainsi pour 64.130 £
La Porsche 930 Turbo avec son flatnose de 1989. Estimation : entre 140.000 et 160.000 £ monte à 146.250 £
Enfin, la Mercedes-Benz 190 E 2.5-16 Evolution II estimée entre 180.000 et 220.000 £ est adjugée pour 202.500 £

Autres origines pour la Ford Sierra Cosworth RS500 de 1987. Estimée entre 45.000 et 55.000 £ elle atteint les 50.630 £.
La Lotus Esprit Turbo SE de 1992 estimée entre 40.000 et 45.000 £ vise en plein milieu à 43.280 £
Enfin, des deux italienne seule la Ferrari 512 BBi de 1982 estimée entre 200.000 et 230.000 £, part pour 208.000£. La seconde, la 512M estimée entre 150.000 et 170.000 £n se vend pas

Une Citroën sur deux…

Une belle Citroën DS Super 5 de 1973 était proposée avec une estimation entre 75.000 et 90.000 £ ! Avec un beau pedigree, elle était quand même proposée chère… Et vendue tout aussi chère, 73.130 £

Par contre la Citroën SM estimée entre 32.000 et 37.000 £ ne se vend pas. Là encore on nous dit qu’elle est encore à vendre pour 37.310, plus cher que l’estimation maximum ! A n’y rien comprendre…

 

Vous aimez ? Partagez !

2 réflexions au sujet de « Résultats de Silverstone Auctions à Salon Privé 2016, le cadre ne fait pas tout »

  1. Incroyable ces prix, une DSuper 5, ca fait dans les 8000 Euros, alors pourquoi 73 000 Gbp? Pedigree? Km exceptionnellement bas? C’est quand meme presque le tarif d’une cabrio, deja delirant! Pareil pour la SM, c’est stable depuis très longtemps a moins de 20 000 Euros, pourquoi en demander plus du double?

    • Faut voir sur l’article parlant du catalogue j’avais dressé le portrait de la bête, ancienne caisse d’un haut cadre de Citron, voiture régulièrement exposée par la marque et dans un état irréprochable…
      Mais ça fait cher du litre de LHM…

Laisser un commentaire