Chantilly Art et Elegance 2016, la Crème de la Crème

Après le Mans Classic, et pour cette troisième édition les équipes de Peter Auto nous avaient encore concocté une belle et énorme fête de la voiture ancienne. Même si la météo de ce dimanche fut un peu capricieuse, la qualité fut encore une fois au rendez-vous pour ce Chantilly Art et Elegance 2016.

En plus, à l’instar de son grand frère LMC, ici aussi gigantisme rime avec qualité. Pebble Beach n’a qu’a bien se tenir, car Chantilly Art et Elegance 2016 a la french touch en plus !

Malgré le ciel bas et son crachin, dès 8 heures les accès au château sont pris d’assaut par les participants. Même sous la pluie, ils arrivent nombreux par la route. Au passage, ça me rassure sur la fréquentation. Par contre cela forme de sympathiques embouteillages, paralysant les routes menant au domaine !

Le flot des arrivées se calmant, je me dirige vers les entrées et là aussi je suis rassuré. Sur l’impact de la météo bien sûr, mais également le prix de l’entrée qui débute à 50 euros, ce n’est pas toujours à la portée de toute les bourses. Donc rassuré par la fille d’attente je pénètre dans le vif du sujet. L’avant cour de Chantilly Art et Elegance 2016 semble être Italienne ce dimanche. Elle est occupée par bon nombre de club de marques transalpines avec Ferrari, Maserati, Alfa et Fiat avec une jolie petite 508 Balilla entre autres.

Les pelouses de Le Notre sont le point d’orgue de ce Chantilly Art et Elegance 2016, troisième du nom. Elles sont en effet occupée par les expositions et les voitures participante des concours ceux d’états et d’élégance. Niveau marques, de grands noms comme Delage, Delahaye, Rolls Royce, Mercedes et bien d’autres.

L’exposition BMW, qui fêtait ici ses 100 ans, nous offrait un véritable avion qui nous rappelait les origines de la marque et de son logo. Venait ensuite un hommage à Jean Todt, avec plusieurs voitures dont il fut le co-pilote, comme cette 504 G4 de 1977, cette Talbot Sunbeam Lotus. Autres gloires datant de son passage chez Peugeot sport en tant que dirigeant, avec 205 T16, 205 T16 Grand Raid et sans oublier la fabuleuse 405 T16.

Venait ensuite une expo Ferrari comprenant des F1 des années 2000 mais aussi beaucoup d’autres modèles de courses. On trouvait par exemple des Ferrari 512BB, 512BBLM, 365 GTB, qui voisinaient avec d’autres groupes B : Renault 5 Turbo et BMW 3.0 CSL par exemple.

Avec plus d’une centaine de voitures présentées pour les concours les juges eurent sûrement bien des difficultés à trancher. La liste serai trop longue a établir, mais on peut retenir la Ferrari 250 GT, l’OSCA MT4, des Lancia et Alfa Roméo plus belles les unes que les autres. C’est d’ailleurs l’Alfa Romeo 6C qui remporte le Best of show de ce concours d’état du Chantilly Art et Elegance 2016.

Le plateau des avant-guerres n’avait pas à pâlir. Ici les voitures présentées étaient toutes d’une beauté affolante. En plus d’être parfois très rare et peu connues comme cette Wolseley de 1922, cette SunBeam de 3 litres de 1922 ou encore cette Invicta de 1932. Mention spéciale à cette SS de 1935, qui fut retrouvée à l’état d’épave et reconstruite en une superbe voiture. C’est aussi ça Chantilly Art et Elegance 2016, nous faire connaitre des marques disparues.

Mais comme les autres années, les concours n’auraient pas été complet sans les emblématiques Bugatti dont plus d’une dizaine de modèles différents étaient présentés. Types 13 de 1925, des Types 35 de 1925, des types 35 de 1925 ou Type 35 de 1928. La marque mythique avec son radiateur en fer à cheval ne s’est pas faite oublier !

La seconde partie du domaine était réservé aux clubs et associations, toutes aussi nombreuses que l’année dernière. Ces espaces sont aussi important, car de nombreux clubs nous propose des voitures très intéressantes. Je commencerais par les marques françaises, avec l’amicale Facel Véga, le club Hotchkiss, ainsi que l’espace FFVE-FIVA qui nous offrait un large panel de l’histoire automobile Française.

Les marques étrangères étaient bien sûr de la partie. Elles rivalisaient même avec les françaises avec notamment les clubs Aston martin, Mercédès, Jaguar, et Rolls Royce. Tous ces groupes n’avaient pas hésité à sortir leurs équipements pour le traditionnel pique-nique et ce malgré un temps pas très clément pour ce genre d’exercice.

Cette année encore Peter Auto réussit encore à nous donner un fabuleux rendez-vous, que les Américains nous envie. Certains pourraient qualifier d’élitiste ce Chantilly Art et Elegance 2016. Mais à la vue du spectacle, de la fréquentation et des nombreuses personnes qui avaient respecté le dress code, je suis sûr que c’est bien l’organisateur qui a raison. Avec plus de 1800 voitures environ, la description de tout serait plus que fastidieuse. Je vous invite donc à visiter la grosse galerie photo pour vous donner un aperçu de ce qu’était ce Chantilly Art et Elegance 2016 et j’espère vous donner envie de vous y rendre, c’est un sublime événement !

Pour la galerie c’est ici.

Vous aimez ? Partagez !