RM Auctions Sotheby’s à Monterey, des Pedigrees d’exception et des Millions

Tous les ans on scrute le catalogue de RM Auctions Sotheby’s à Monterey. De tous les catalogues de la semaine californienne de Pebble Beach, c’est probablement le plus fou.

La vente se déroulera les 19 et 20 Août. Le catalogue est tout bonnement fabuleux et les voitures pouvant dépasser le million sont nombreuses. On sait les ventes aux enchères un peu mornes en ce moment, mais en présentant autant de voitures exceptionnelles, la vente RM Auctions Sotheby’s à Monterey pourrait faire exploser bien des compteurs.

42 millionnaires proposées !!!

Oui vous avez bien lu. Ce sont 43 voitures qui pourraient dépasser le million de dollars sous le marteau durant la vente RM Auctions Sotheby’s à Monterey !

On vous a déjà parlé de la Jaguar Type D XKD 501, dans notre article visible ici. Son prix est estimé entre 20 et 25 millions d’euros.
En fait ce ne sera pas la seule voiture avec une estimation pareille. On trouve aussi une Alfa Romeo 8C 2900B Lungo Spider à carrosserie Touring, de 1939. Cette auto, primée à Pebble Beach grâce à sa restauration, est une des autos les 19 construites. Son statut, équivalent à une Bugatti Atlantique, explique son prix.

Quatre Ferrari de très haut niveau

Forcément dans pareille vente, les Ferrari sont nombreuses.

On commence avec une rareté, une Ferrari 268 SP Fantuzzi de 1962. Cette voiture était un prototype à V8 en position centrale arrière, quand Ferrari ne jurait encore que par les V12 avant ! Cette voiture de compétition a été engagée aux 24h du Mans 1962. Aucune n’est passée dernièrement aux enchères, et aucune estimation n’est donnée. Est-ce qu’elle pourrait monter autant que la 335 d’Artcurial à Retromobile ? Possible. En tout cas, elle est également une ancienne pensionnaire du Mas du Clos !

Ensuite, les millions tombent et ceux-là sont chiffrés. On commence avec, une Ferrari 250 GT LWB California Spider. C’est la 11e LWB construite et elle est dans un superbe état. L’estimation est comprise entre 12 et 14 millions de dollars.

La suivante n’est rien de moins que la deuxième Ferrari 250 GT Berlinetta Competizione, alias Tour de France construite. Pour en savoir plus sur ce modèle, direction notre article dédié. Avec des engagements au Tour de France 1959 et aux Mille Miglia 1956, c’est un morceau de choix. Estimé entre 7 et 9 millions d’euros.

Dans le même genre, la Ferrari 750 Monza Spider de Jim Hall. Propriétaire de la voiture de sa construction en 1955 à nos jours, elle a vu passer de grands noms à son volant, Phil Hill ou Carroll Shelby par exemple. 2e à Sebring en 1955, elle est estimée entre 4 et 5.5 millions de dollars.

Sept autres Ferrari millionnaires potentielles

Pour les autres Ferrari de la vente RM Auctions Sotheby’s à Monterey, on va faire une liste :

  • Une Ferrari 500 Superfast Series I de 1964, carrossée par Pininfarina et l’un des 36 modèles alors construits pour les meilleurs clients de la marque. Estimée entre 2.8 et 3.4 millions.
  • Une Ferrari 365 GTS/4 Daytona Spider de 1973, la 91e des 121 voitures produites, estimée entre 2.15 et 2.6 millions.
  • La suivante est la 29e des 350 Ferrari 250 GT/L Berlinetta Lusso, restaurée il y a trois ans et estimée entre 2 et 2.5 millions de dollars.
  • Une Ferrari 275 GTB de 1965, elle aussi parfaitement restaurée, et estimée entre 2 et 2.4 millions de dollars.
  • Une belle 275 GTS de 1965, estimée entre 1.5 et 1.75 millions
  • Une sublime Ferrari 212 Europa Coupe de 1952 carrossée par Pininfarina, estimée « seulement » entre 1.3 et 1.6 millions de dollars
  • Enfin un classique, une Ferrari F40 de 1990, estimée entre 1.2 et 1.4 millions d’euros

Une belle série de Ford et de Cobras

On commence avec une Ford GT40 plutôt originale, c’est une des 31 MkI de route. P/1057, c’est son nom est dans un superbe état et roule plutôt fort avec des équipements moteurs de compétition. Son prix est estimé entre 3.25 et 3.75 millions de dollars.

Et ce n’est pas la seule Ford GT40 MkI de route de la vente puisque P/1061, la noire et jaune, est également de la partie. Elle aussi dans un superbe état, elle sort de la Jim Click Ford Performance Collection. Vu qu’elle a souvent été utilisé par Ford pour ses pubs, elle a une meilleure image et une estimation comprise entre 3.75 et 4.25 millions de dollars.

La Jim Click Ford Performance Collection aura d’autres autos proposées dans cette vente. Premièrement une Cobra 289 CSX 2473 de son petit nom, de 1964 et avec une estimation comprise entre 1 et 1.4 millions d’euros.
Ensuite une autre Cobra, CSX 2326, avec exactement la même estimation.

Suivent deux Mustang Boss 302 Trans Am. Une « simple », la bleue et une Kar Kraft, la jaune. La première est estimée entre 1 et 1.4 million de dollars, la seconde entre 1 et 1.3 millions.

D’autres autos de la même collection sont à vendre, à des prix moindres, et une autre Cobra est proposée, une 260 de 1962. Celle-ci a le numéro de série CSX 2000. Si vous avez suivi cette histoire de numéro de série, vous vous rendrez compte… que c’est la toute première Cobra de l’histoire. A l’époque Shelby n’était même pas encore passé au 289 Ci !
Le prix n’est pas donné, mais son pedigree exceptionnel pourrait la faire passer au dessus des 10 millions de dollars !

On notera également l’ancienne Cobra 427 personnelle de Carroll Shelby, proposée à la vente par la fondation Shelby. La voiture est estimée entre 1.5 et 2 millions de dollars.

Les autres millionnaires de la vente RM Auctions Sotheby’s à Monterey

Pour toutes les autres millionnaires, il y a de toutes les provenances.
On commence avec les allemandes, avec la plus chère, une BMW 507, son histoire ici. Cet exemplaire de Serie I est en parfait état et estimé entre 2.4 et 2.7 millions de dollars.

Ensuite, trois Mercedes. Une 500K A de 1934 carrossée par Sindelfingen estimée entre 2 et 2.5 millions de dollars et Trois 300 SL. On commence avec deux Roadster, le premier de 1957, le bleu est estimé entre 1.3 et 1.65 millions, le second, le crème est estimé entre 1.25 et 1.5 million de dollars. Ensuite on trouve un coupé de 1954 estimé entre 1.1 et 1.5 million de dollars.

Dernière allemande, une Maybach SW38 Roadster de 1938 carrossée par Spohn estimée entre 1.25 et 1.6 millions de dollars.

Les anglaises

Quatre anglaises ensuite. Une Bentley 8-Litre Tourer de 1932 carrossée par Van Den Plas en 1938 dans une carrosserie style Le Mans. Elle est estimée entre 2.5 et 3 millions de dollars. Une autre Bentley, une R-Type Continental Fastback Sports Saloon carrossée par Mulliner, en specs US et estimée entre 1.3 et 1.7 millions.
Ensuite une Rolls Royce, une 40/50 HP Silver Ghost Tourer de 1908, une des plus anciennes Silver Ghost existantes. Elle est estimée entre 1 et 1.5 millions.

Enfin une monoplace de course, une Lotus 56 Indianapolis que Graham Hill pilota aux 500 Miles en 1968. 3e des quatre autos produites, elle est estimée entre 900.000 et 1.2 millions de dollars.

Les italiennes

On continue le catalogue de la vente RM Auctions Sotheby’s à Monterey avec trois italiennes. Une Lamborghini Miura pour commencer. Pas n’importe laquelle c’est une superbe P400 SV de 1972 estimée entre 1.9 et 2.2 millions de dollars.
Deux Maserati ensuite. Une récente Maserati MC12 de 2005 estimée entre 1.3 et 1.6 millions. L’autre est une Maserati 3500 GT Spyder de 1960 estimée entre 900.000 et 1.1 millions de dollars.

Les américaines

La suite ce sont cinq américaines. La plus ancienne est la American Underslung 50 HP Roadster de 1908 estimée entre 1.4 et 1.7 millions de dollars.
La suivante est de 1926, une Miller Locomobile Junior 8 Special, petite voiture de sport estimée entre 900.000 et 1 millions de dollars.
Suit une massive Cadillac V16 Roadster de 1930 carrossée par Fleetwood et estimée entre 950.000 et 1.2 millions de dollars.

Une marque que l’on voit de plus en plus en enchères, une Duesenberg avec une Model J Tourster carrossée par Derham estimée entre 1.3 et 1.6 millions de dollars.

Enfin la Chaparral 1 Prototype de 1961, une belle voiture de course estimée entre 900.000 et 1.4 millions de dollars.

Enfin les deux dernières autos sont une française, une Bugatti Veyron Grand Sport estimée entre 1.7 et 2.1 millions et une espagnole, une Pegaso Z-102 Berlinetta Series II de 1954 estimée entre 800.000 et 1 millions de dollars.

Des morceaux de choix sous le million

Les voitures intéressantes de la vente RM Auctions Sotheby’s à Monterey ne sont pas toutes au dessus du million de dollars d’estimation. Mais je ne dis pas pour autant qu’elles sont abordables.

On notera donc :

  • Une Ferrari 365 GTC de 1969 estimée entre 750.000 et 850.000 $
  • Une Bentley 4¼-Litre Sports Coupe « Honeymoon Express » gagnante de sa classe à Amelia Island, estimée entre 750.000 et 900.000 $
  • Une belle AC Aceca Bristol de 1958 estimée entre 250.000 et 300.000 $
  • Une Ferrari 365 GTB/4 Daytona Berlinetta de 1971, estimée entre 750.000 et 850.000 $, moins chère que l’an dernier

Enfin pour finir notre petite sélection (à noter qu’il reste d’autre lots, visible sur le catalogue de RM Auctions Sotheby’s à Monterey en cliquant ici) voici ces 5 dernières autos :

  • Une magnifique Cadillac Eldorado Brougham de 1958 estimée entre 250.000 et 300.000 $
  • Une Ferrari Dino 206 GT de 1968 estimée entre 700.000 et 825.000 $, les Dino prennent de la côte !
  • Une superbe BMW 328 de 1938 estimée entre 700.000 et 900.000 $
  • Une « pas chère » que j’adore, une Dodge Shelby Omni GLHS de 1986, estimée entre 40.000 et 60.000 $. Plus sur le modèle par ici.
  • Enfin une Lamborghini Countach 25e Anniversaire, tout sur le modèle en cliquant ici, estimée entre 275.000 et 325.000 $

Photos : RM Auctions Sotheby’s

Vous aimez ? Partagez !

2 réflexions au sujet de « RM Auctions Sotheby’s à Monterey, des Pedigrees d’exception et des Millions »

  1. Ping : Les Millions Rentrent pour Bonhams à Quail Lodge - News d'Anciennes

  2. Ping : Trois Records pour la vente aux enchères RM Auctions Sotheby's de Monterey - News d'Anciennes

Laisser un commentaire