La Peugeot 205 GTI 1.6, la GTI Ultime ?

De l’avis de nos amis anglais, la Peugeot 205 GTI est la « best hot hatch ever ». En français, la bombinette suprême. Du coup, je me suis mis au volant d’un bel exemplaire de Peugeot 205 GTI « 115 » pour me faire ma propre idée.

La petite histoire de la Peugeot 205 GTI

La Peugeot 205 est une voiture qui a marqué son époque. Apparue à un moment où Peugeot attendait presque un miracle, elle relança le constructeur sochalien d’une façon totalement inattendue. Elle est présentée en 1981 et commence à sortir des lignes de production en 1982.

C’est en 1984 qu’apparaît la Peugeot 205 GTI. Equipée d’un moteur XIJ de 1580 cm³, cette 205 GTI 1.6 développe 105 ch. Elle n’est pas seulement plus puissante, elle se pare d’un vrai survêtement. Elargisseurs d’ailes en plastique, bandeau rouge faisant le tour de la caisse, rétroviseurs, jantes et bouclier spécifique, on la reconnaît vite. Côté technique, les trains sont retravaillés pour donner plus de dynamisme à la voiture.
En 1985, un Kit PTS (Peugeot Talbot Sport) peut la faire passer à 125 ch.

En 1986 apparaît sa version cabriolet, bien qu’au niveau technique, ni les trains avant ni le moteur ne sont exactement les mêmes. La même année, pour contrer l’arrivée de la Super 5 GT Turbo, on passe la voiture à 115 ch, d’abord en option, puis en série.
En parallèle apparaît la version 1.9. Le moteur permet de sortir 130 ch ! Les trains roulants sont revus, notamment pour permettre l’adoption de jantes de 15 pouces.

Ce n’est qu’à la fin de l’année 1993 que la Peugeot 205 GTI s’arrêtera, après une succès story qui aura vu pas moins de 298.345 être produits !

L’essai de la Peugeot 205 GTI 1.6L 115ch

Petit tour du propriétaire

C’est cette version, que nous allons essayer. La voiture de Jean-Michel est un beau modèle de 1989. Totalement d’origine, il y tient, elle est aussi en parfait état. Pas de signes de rouille, pas d’accessoire manquant, pas de longue portée cassé. Elle est donc parfaite.

La ligne de la Peugeot 205 GTI est effectivement plutôt classique. Mais quand on y regarde bien, la voiture sait se démarquer des autres Peugeot 205 (pas très dur, Jean-Michel a d’autres 205 plus classiques pour comparer). Les jantes sont spécifiques au modèle et lui vont bien. Les rétroviseurs sont effectivement plus petits, et ne cassent pas la ligne.

Les élargisseurs d’ailes pourraient faire tuning sur bien des autos, mais ils sont ici assez sobre. En plastique sombre, combiné à la couleur gris graphite, ils renforcent la présence de la voiture sans tomber dans la caricature. Le liseré rouge qui les réhausse rend bien. Enfin, les petits sigles sur le panneau de custode permettent de bien être sûr qu’on est en présence d’un modèle 1.6L.

A l’intérieur, c’est parfaitement conservé. On est pas sur des tableaux de bord craquelés, si fréquents parmi les youngtimers. Les moquettes et selleries sont impeccables. Le volant n’est pas d’origine, c’est un accessoire d’époque, un Luisi d’origine italienne. Look sport garanti !
On a de la place pour 4 personnes sans problèmes, n’oublions pas qu’on est dans un dérivé sportif et pas une voiture conçue pour le sport, et ça, ça change tout !

Sous le capot, le moteur prend de la place, même si l’électronique en est encore à ses balbutiements et nous laisse de la place. Néanmoins tout ne sera pas forcément facilement accessible !

Au volant de la Peugeot 205 GTI

Au volant, ce qui surprend tout d’abord c’est l’embrayage, très direct car tout neuf. La voiture répond bien. On est en ville et à l’invitation de Jean Michel, on passe la 4 en agglomération. Lui n’hésite pas à rouler en 5e à 50 km/h. La commande de boîte est plutôt bien, mais avec cet embrayage, je fais craquer la 3e et la 4e deux ou trois fois avant de m’y faire.
La direction est lourde à basse vitesse mais le volant de taille convenable (je suis plus habitué à des volants plus grands) permet de bien emmener la voiture. Pour autant il ne modifie pas l’ergonomie et les commande tombent bien sous la main.

Sortie de ville, on peut appuyer sur l’accélérateur. J’avoue ne pas m’enflammer pour autant. La voiture n’y est pour rien, la chaussée humide est plus à pointer du doigt. Néanmoins, je ne me pose pas trop de question au moment de réaccélérer, la voiture part bien et monte vite dans les tours. Elle en redemande et on se plaît à rester au dessus des 3000 tr/min.

Dans les virages, la voiture est simplement géniale. Son petit poids fait qu’elle passe très vite. Même avec le bitume humide, les vitesses de passage sont à peu près 10km/h plus rapide qu’avec ma « voiture » habituelle.

Concernant la vie à bord, on est plutôt bien. Avec le soleil qui se décide à sortir, le toit ouvrant aère bien l’habitacle. Même ouvert il permet de parler tranquillement, sans hausser le ton. De son côté le moteur n’est pas trop bruyant.

En bref, la voiture est très sympathique. Si vous souhaitez vous amuser le week-end, elle vous ira parfaitement, si vous souhaitez aller chercher vos enfants à l’école, elle vous conviendra également.

Conduire une Peugeot 205 GTI

Une d’elles a défrayé la chronique en se vendant 36.461€ aux enchères de Silverstone Auctions à Silvertsone Classic. La voiture était comme neuve et avait moins de 13.000 km au compteur.

Normalement, une Peugeot 205 GTI ne coûte pas ce prix là. On en trouve en fait pour des prix bien plus raisonnable. Les Peugeot 205 GTI 1.6L 115 sont les « moins chères » avec un prix aux alentours de 9000 €. Les 105 sont légèrement plus chères à 9500 €. Enfin les 1.9L GTI 130 sont les plus chères. Plus puissantes elles se négocient vers les 12.000 €.

Mais vous avez toujours la possibilité de louer une Peugeot 205 GTI avec les copains de Roadstr, c’est pas très cher et vu que c’est à Issoire, vous pourrez même aller à Charade avec !

Note globale :

5 etoiles

 

Avantages

Inconvénients

– Une auto polyvalente Des prix qui commencent à s’envoler –
– Un moteur souple et performant
– Un châssis sportif qui en redemande
– Une voiture mythique
Rareté 3 etoiles
Prix de 9.000 à 12.000 €

Vous aimez ? Partagez !