Mon Le Mans Classic par Bertrand abondance de bien ne nuit pas

C’était la première fois que je rendais au Mans Classic et je ne fus pas du tout déçu, mais alors pas du tout ! Des voitures par centaines, que dis-je, par milliers, partout et plus belles et prestigieuses les unes que les autres. Bref, voici les souvenirs les plus marquants que je garde de Le Mans Classic, (nos autres articles sont ici).

Ça commençait dès les parkings en passants par les campings et bien sur l’enceinte du circuit lui-même.

Dès les premières minutes des dizaines d’adjectifs se bousculent dans ma tête : énorme, grandiose, spectaculaire et même orgiaque devant la quantité et la qualité de voitures qui nous était offert. Je vous avoue mes amis, que la première journée je me suis laissé porter par la grandeur de la chose, ma rétine voyait mais mon cerveau n’y croyait pas toujours !

Benjamin notre rédacteur en chef m’a demandé mes cinq meilleurs moments de cette édition 2016 ! Ce n’est pas cinq que j’ai mais cinq cents, cinq mille, chaque seconde, chaque minute passée de ces trois jours au Mans est un bon moment ! Je vais quand même essayer d’en mettre cinq en exergue.

Premier souvenirs : les départs type le Mans

Le premier et l’un des plus fort fut de fouler la ligne droite des stands, j’ai vu ce lieu mythique tant des fois à la télé depuis que je suis tout petit, du coup énorme moment d’émotion quand j’ai pu marcher et surtout assister à des départ type Le Mans recréé pour l’occasion et assurèrent le spectacle. Ces départs dégagent toujours une grande émotion et une énorme sensation, lorsque les pilotes se ruent vers leurs machines et surtout le ‘’poids’’ du silence avant le déchaînement des moteurs amplifiés par les hautes tribunes. J’ai eu l’impression pendant quelques secondes de toucher l’histoire du bout des doigts.

Deuxième souvenir : les stands de Le Mans Classic

Mon second souvenir sont les stands, déjà de jour c’est juste fantastique, mais la nuit venue cela devient magique, somptueux et presque irréel avec ce ballet des hommes de l’assistance qui courent pour guider leur pilote. Les voitures qui freinent brutalement et les pilotes qui s’expulsent de leurs habitacles pour le relais. Et en même temps, et suivant les plateaux, les hommes opérant un changement de roues ou d’autres réglages réclamés par le pilote. Le tout dans un bruit assourdissant des autres concurrents qui remontent pleins gaz la ligne droite des stands

Troisième souvenir : les Groupe C

Le ‘’bruit assourdissant’’ introduit mon troisième souvenir. Mais bruit est peut-être un peu péjoratif, je parlerai plus de ‘’Son’’ et je veux parler du fameux groupe C et les fabuleuses voitures qui coururent cette épreuve dans les années, celles qui ont bercé mes jeunes années, celles qui vous réveillent a 7h00 du matin dans votre tente, celles qui malgré les bouchons d’oreilles vous ravissent les cornets auditifs, bref celles qui vous font rêver encore et encore !

Quatrième souvenir : Le Mans Classic, la nuit

Un autre de mes très bons moments, ce sont mes déambulations en dehors de la piste, comme les paddocks ou encore la pré-grille où régnait, à toutes heures du jour ou de la nuit, un incroyable chaos pour ne pas dire un joyeux bordel. Il était fait de voitures de toutes sortes, comme celles des assistances courses parfois proche du film Mad Ma. Venaient s’ajouter les voitures des concurrents rentrant ou sortant, les jeep et 2CV des VIP, les Combi qui conduisaient les pilotes. Je rejoins mon camarade Marc sur ce point, super ambiance à vivre !

Cinquième souvenir : little big Le Mans

Mon cinquième moment fut les ‘’little big Le Mans’’, cette parade/course de plus de 150 enfants de 6 a 10 ans, garçons et filles. Au volant de leurs petites voitures thermiques, ils inaugurèrent le départ des 24h00 le Samedi en prenant eux aussi un départ type le Mans comme leurs aînés. Pour parcourir une belle portion du circuit en passant sous la passerelle Dunlop pour rentrer par le Bugatti, pas mal à cet âge. Encore un grand moment d’émotion pour moi comme le pour le publique qui leur fit une superbe ovation ! la tradition veut que cela soit une célébrité qui donne le départ de cette course se fut le chanteur Pharell Williams cette année !

Ce petit top five n’est nullement restrictif car une semaine après la fin j’ai encore bien du mal a faire le tri de ces trois jours (et nuits) passé sur le circuit. J’aurais pu vous parler de centaines d’autres sujets comme les clubs et leurs centaines de voitures, comme ceux des Ford GT40, des Renault, des Ferrari, j’en oublie tellement d’autres. Les plateaux de folies, les belles empoignades sur la piste !

Les expos furent toutes aussi sublime comme celle sur les camions d’assistance, celles de RN7 et les rétro campings mon coup de cœur je l’avoue ! Le village on l’on pouvait acheter tout ce qui touche au monde da la voiture.

Mais par-dessus tout je mesure ma chance et le privilège d’avoir pu assister aux superbes courses au plus près des voitures, parfois à moins de cinq mètres d’elles. J’ai pu sentir, entendre et presque goûter ce mythe que sont les 24h00 du Mans. Je pense qu’il me faudra quelque temps pour digérer ces 3 jours.

J’aimerai remercier les commissaires de pistes pour leur super boulot, leur gentillesse et leur sympathie, merci aussi de m’avoir abreuvé sous la fournaise, merci a vous mesdames et messieurs en orange pour votre super job !

Une dernière petite pensée pour mon pépé qui se trouvait sur le circuit du Mans lors de la tragédie de 1955, RIP Pépé Pierre.

Mon top 3 des voitures ;

Au niveau spectacle, l’Alpine A220, toute l’histoire de l’auto est à voir dans cet article, j’adore ce long poisson bleu encore fort a l’aise à l’attaque dans les virages du Mans.

Au niveau son, ben…je dirai quasiment toutes !! mais j’ai quand même une petite préférence pour la belle musique rauque mais mélodieuse du fabuleux V8 des Ford GT40 !

Je termine par la plus belle robe, là aussi pas facile non plus…mais j’ai aimé l’habillage façon drapeau Américain de cette Corvette qui nous donnais un petit bout des US au Mans.

Ma galerie est à la hauteur de cet événement, super, énorme, et elle est ici.

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire