De l’anglophobie ordinaire…

Sous ce titre très « vieux françois » et volontairement racoleur se cache une incompréhension face à certaines remarques que nous recevons, comme quoi nous saccageons notre patrimoine linguistique en matière de voitures. Retour sur cette anglophobie ordinaire…

Tout d’abord, nous sommes un blog (terme anglophone qui n’a pas d’équivalent en français) qui s’appelle News d’Anciennes. Rien qu’avec cela, notre parti est annoncé, et assumé ! Cependant, quand nous parlons de Vintage Heroes, de Youngtimers Meeting ou que sais-je, ah si, le French Car Show, ou mieux encore le Goodwood Revival (ou le Festival of Speed), nous ne faisons que reprendre le nom des événements (surtout quand les trois derniers évoqués se passent en Angleterre). Plutôt que de nous blâmer nous, humbles rapporteurs, ne serait-il pas de bon ton de vous adresser directement aux organisateurs de ces événements ? Malheureusement, encore une fois nous nous retrouvons entre le marteau et l’enclume…

Salon Youngtimers Meeting

La réunion des précollection ? Admettez que ça fait un poil moins rêver….

Je le reconnais, je ne suis peut-être que moyennement objectif, ayant pris la décision de partir vivre en Angleterre. Cependant, nombre de mots dans la langue anglaise viennent directement du français, dois-je vous refaire un cours d’Histoire ? Je ne pense pas. Surtout en matière d’automobile, ils nous ont repris le coupe, la limousine, le landaulet, le cabriolet, la Sedan (chez les américains) pour ne parler que de carrosserie. Ils utilisent également les mots grille, ou chassis pour la partie technique, et on crie au scandale parce qu’on leur a repris le terme de youngtimer ? (surtout que ce terme vient de chez les allemands à la base… logique).

Pour être franc, je pense qu’il est surtout judicieux d’employer des termes qui émettent une idée claire. En cela, le terme youngtimers n’a d’équivalent concis et précis dans aucune autre langue, mais si vous le souhaitez je pourrais vous parler de jeunes vieilles ou de précollection, ce sera de l’à peu près, ou de la traduction à la va-vite, comme le courriel ou le conteneur, sortis du chapeau par l’Académie histoire de contrer une invasion anglophone sur des mots qui n’existaient même pas auparavant !

Mais poussons même la pratique plus loin, imposons aux constructeurs de nous vendre des automobiles avec des noms bien français ! Achetons des Jaguar Allure-F, des Vagabond de la Terre Découverte ! Renommons les coupés Matra Murène et Tigre, les Renault Avantemps, Lagune et Scénique. Achetons les Ford Escorte, Fête, Montagne, Scorpion, Galaxie. Revendons ces Triomphes Cerf, Cracheuse de Feu, Acclamation. Je suis même certain que la Ford Mustang y perdrait de sa superbe si on se mettait à parler d’elle comme l’instigatrice du segment des voitures-poney ! La liste est encore longue et frise le ridicule.

Oui, la caricature est ici pleinement assumée, et montre aussi les dérives d’un ultraprotectionnisme linguistique. La langue vit grâce à ses utilisateurs, et si elle emprunte des mots à des langues étrangères, ce n’est pas sensé vous coller le seum au point de foutre le zbeul, si ? (ça c’est juste du langage de jeune, pas taper !)

Vous aimez ? Partagez !

4 réflexions au sujet de « De l’anglophobie ordinaire… »

  1. Très bel article concernant un « problème » purement Franco-Français… En Belgique, nous sommes peu sensibles à ce genre de choses car un bon nombre de gens parlent deux voire trois langues (Français, Néerlandais et Anglais)…
    Je comprends ce souci « d’identité française » mais la France n’étant pas ni le centre de l’Europe ni du monde, il faut savoir que la majorité de la population mondiale ne parle pas le français… et que passé les « frontières de l’hexagone », vous aurez beaucoup plus de chance d’être compris ou entendu en pratiquant une autre langue en l’occurrence l’anglais.
    C’est comme ça… il faut donc, je crois, admettre que certains termes soient intraduisibles autrement que par des mots rendant incompréhensibles et même ridicules ce que l’on veut leur faire dire.
    Tout cela étant écrit sans aucune agressivité envers la langue française qui est aussi la mienne… 🙂

    • Effectivement, à mes yeux c’est un faux débat, et la tentation de le tourner sévèrement en dérision était trop forte, je n’ai pas pu y résister. J’ai beau être français, je sais aussi qu’une langue évolue avec le temps, et bien souvent grâce à des mots étrangers. S’il fallait retirer tous les mots français dont l’origine n’est ni grecque ni latine, le français deviendrait bien pauvre…

  2. Ping : Les Porsche 935 ont aussi arraché du bitume sur la route ! - News d'Anciennes

  3. Ping : Dossier Youngtimers : Que faut-il acheter maintenant ? - News d'Anciennes

Laisser un commentaire