French Car Show 2016 : cocorico chez les anglais

Cocorico ! (ou plutôt cuck-a-doodle-doo comme dirait nos amis anglais) Le week-end dernier les voitures françaises étaient à l’honneur sur le circuit de Castle Combe, pour le French Car Show 2016. Des années 80 à aujourd’hui, d’origine ou modifiées, il y en avait pour tous les goûts !

C’était ma première visite sur le circuit de Castle Combe, qui avait été rendu célèbre en France grâce à Jeremy Clarkson, Richard Hammond et James May, lors de leur virée en Peugeot 204, Fiat 124 et MG B GT pour rejoindre un rassemblement de voitures… japonaises. Ce circuit de 2.977 km offre de beaux enchainements de virages rapides, entrecoupé des deux chicanes, installées en 1999 pour des raisons de sécurité. Le tracé encercle un champ de panneaux solaires, preuve que l’ont peut « gaspiller » du carburant tout en restant écologiquement responsable (et objectivement, c’est une bonne utilisation de tout cet espace perdu).

Le French Car Show, ce sont deux jours d’exposition, de roulage, de parade et de bonne humeur. Pour ma part, je n’ai pu assister qu’aux sessions de roulage du samedi et à l’exposition statique, mais il y avait déjà de quoi se mettre sous la dent, si on apprécie les françaises « récentes ».

Peugeot, Renault, Citroën, les trois marques étaient là et pourquoi seulement ces trois là ? Eh bien… hormis quelques exceptions, bien évidemment, les voitures françaises ont un statut en Angleterre très proche de celui des japonaises ou des coréennes : économiques à l’achat et à l’utilisation, mais sans grande saveur (sauf les versions sportives). Du coup, elles subissent le même genre de traitement que les nippones chez nous, de l’aficionado de l’origine au tuning extrêmement voyant (je n’émettrai pas de jugement de valeurs sur ce sujet, chacun ses gouts, et tant que ça plait au propriétaire…), tout était présenté. Et ceux qui ont le sens du détail poussent le vice jusqu’à poser des plaques d’immatriculations aux normes françaises, jusqu’à la police des lettres !

 

C’était l’occasion également pour certains clubs de se réunir, rassemblés autour de modèles qui nous font sourire nous français : Renault Laguna, Citroën C1…. Mais pas de querelles de clocher ici, tout le monde s’est réunit pour profiter de la touche française, dont certains possesseurs de youngtimers rutilantes ! L’ambiance est d’ailleurs tellement bonne enfant que même les voitures « étrangères » étaient autorisées sur la piste (même si certains ont essayé de le camoufler, on les as reconnues), à tel point que suite à un jeu de mots un peu bête « Comment ça ma Mazda n’est pas française ? Regardez la carte grise ! » on m’a proposé de me joindre au petit groupe, mais j’étais là pour profiter de la vue et surtout vous en faire profiter.

Voilà, le French Car Show, ça se résume à ça, un week-end à la bonne franquette autour des voitures françaises, mais les autres sont acceptées chaleureusement ! Toutefois, on est loin du chant des belles mécaniques, mais quand on aime…

Les 350 photos prises le samedi sont visibles dans cet album.

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire