Morceaux d’Art du Samedi : Rob Roy

Aujourd’hui on vous parle d’un artiste français malheureusement décédé, Rob Roy, de son vrai nom Robert de la Rivière. Né en 1909 il baigne très vite dans l’automobile, son père étant conducteur d’une De Dion-Bouton puis d’une Rochet Schneider dans son enfance. Caricaturiste et passionné de chevaux, ce père transmet au jeune robert son savoir faire.

Il se met à conduire la Rochet Schneider 18 chevaux dès ses 16 ans. A 17 ans, il découvre les 24h du Mans pour la première fois. L’ambiance si particulière de la course le séduit et il n’en reviendra pas. Après son service militaire dans un régiment du train où il s’améliore sur la partie technique, il dessine en 1930 sa première illustration pour le journal La Petite Gironde à l’occasion du Grand Prix de Bordeaux.

Sa carrière de dessinateur avance et lui permet de s’acheter de superbes autos, sportives et de côtoyer encore plus le milieu. Salmson, BNC et enfin Bugatti Type 43, dès avant la guerre il a touché aux plus grandes autos tandis qu’il participe aux illustrations des grands journaux automobiles de l’époque.

Rob Roy sera fait prisonnier dès le début de la guerre et reprendra ses illustrations dans les plus grands journaux à la libération. Il va cependant s’éloigner du milieu des courses où trop de ses amis ont péri. Il continue malgré tout de dessiner des autos, tant pour les journaux que pour des affiches de grandes courses, des catalogues, et ce jusqu’en 1992, à sa mort.

Ses aquarelles sont toutes très colorées et toujours souvent exposées grâce à l’association des amis de Rob Roy dont le site est visible ici.

 

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire