Retour sur le Trophée Jacques Potherat 2016

Événement annuel, le Trophée Jacques Potherat 2016 est un rallye du sud de la France rassemblant des anciennes de l’entre-deux guerres et rendant hommage au célèbre journaliste Jacques Potherat décédé en 2001.

Le Trophée consistait en une balade organisée sur trois jours, dont le départ et l’arrivée étaient toujours à Villeneuve-lès-Avignon :

-le vendredi, découverte de la Camargue.

-le samedi, les équipages arpentaient les routes de l’Ardèche.

-le dimanche, détour par Barbentane et Châteauneuf-du-Pape.

C’est le vendredi que je m’y suis rendu, quelques minutes avant le départ des voitures depuis la place Charles David à Villeneuve. Les modèles étaient plus prestigieux les uns que les autres, formant un alignement incroyable. Au programme : des Bugatti, des Delahaye, des MG, des Amilcar et bien d’autres pépites. Ce fut aussi l’occasion de rencontrer Yves, des Rendez-vous de la Reine, venu avec son Austin Seven.

Le plus impressionnant était certainement la quantité de Bugatti présentes. Citons pêle-mêle des Brescia, des Type 35 et 51 ou encore un Type 49 Limousine par Gangloff.

Les passionnés des automobiles moins conventionnelles étaient également servis. En effet, nous trouvions une Adler Trumpf Sport, une rarissime Deguingand Sport, une Singer Le Mans, une BNC 53 mais aussi une Bignan AL de 1922.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était difficile de savoir où donner de la tête sur le parking. Entre les multiples Amilcar, Bugatti, Bentley et autres Delahaye, la qualité était clairement au rendez-vous !

Mentionnons également la présence de deux Lombard AL3, une voiture française de grand prix malheureusement méconnue. L’une des deux possède un joli palmarès comme indiqué sur une plaque positionnée sur le côté de sa carrosserie.

Du côté des anglaises, une imposante Lagonda M45 côtoyait de plus petites MG et des Alvis.

Un peu avant le départ des équipages prévu à 9 heures, je quittai le parking pour aller me placer au bon endroit. En chemin, je découvris d’autres Bugatti venues grossir les rangs.

Et c’est parti pour le Trophée Jacques Potherat 2016 ! Les voitures remontaient d’abord l’avenue Charles de Gaulle.

Avant d’emprunter la rue de la République. Le défilé est un spectacle qui attire les foules puisque les riverains et les commerçants sont sortis pour admirer les voitures, le tout dans la convivialité.

Les équipages redescendaient ensuite afin de passer devant la tour Philippe le Bel. Direction pour tout le monde la Camargue par les petites routes, un moment certainement agréable au vu de la météo plus que clémente.

Un peu avant midi, le Trophée Jacques Potherat 2016 fit son entrée au Grau-du-Roi. Une entrée qui ne passa pas inaperçue, surtout parmi le trafic moderne.

Les voitures furent garées sur le parking de la Plage des Artistes, le temps que les équipages prennent une pause bien méritée et se restaurent. Les voir regroupées ainsi permet de se rendre compte de la qualité du plateau. Par exemple, voir quatre Amilcar C6 authentiques regroupées est impensable…

Malheureusement pour moi, je ne pouvais rester plus longtemps. Je termine donc par trois photos de la Bignan AL et de l’Alvis 12/50.

Le Trophée Jacques Potherat 2016 aura été une nouvelle fois un succès, tant par le niveau des modèles participants que par la convivialité indéniable. On aurait pu croire son organisation, à présent en marge de l’Avignon Motor Festival, comme un point noir, mais il n’en est rien.

La galerie complète est disponible en cliquant ici.

Vous aimez ? Partagez !

3 réflexions au sujet de « Retour sur le Trophée Jacques Potherat 2016 »

Laisser un commentaire