Plus rare que la DB4 GT Zagato, l’Aston Martin DB1

Aston Martin sera au cœur d’une vente aux enchères organisée par Bonhams dans peu de temps, le catalogue est ici, et la marque anglaise incarne une certaine exclusivité et une certaine rareté. On vous propose de découvrir la plus rare de toutes : l’Aston Martin DB1.

On vous le dit dans le titre, beaucoup connaissent l’Aston Martin DB4 GT revisitée par le maître italien Zagato. Cette auto sublime pourrait être la plus rare des Aston Martin, mais le constructeur anglais a fait encore mieux que ses 19 exemplaires.

La première Aston « David Brown »

Pourquoi les Aston Martin portent toutes des noms commençant par DB après guerre ? Parce que Davis Brown. Le patronyme complet n’est pas inconnu aux amateur de machinisme agricole, David Brown a en effet fait fortune en construisant des tracteurs.

En 1947, il utilise une partie de sa fortune pour sauver la marque Aston Martin. Ce n’est pas la première marque automobile qu’il rachète puisqu’il possède également Lagonda.

Pour relancer la marque, il n’y avait pas d’auto prête à produire. On partit donc de l’étude Atom faite pendant la seconde guerre mondiale que l’on modifia. Les recettes étaient les mêmes : un châssis tubulaire et moteur quatre cylindres de 2 litres de cylindrée. Ce moteur développant 90ch allait d’ailleurs donner son nom officiel à la voiture : 2-Litre Sports, le nom Aston Martin DB1 n’arrivant qu’après la carrière de la voiture.

La voiture naît sous les traits d’un roadster. Ce prototype élégant doit valider la durabilité du moteur et des autres solutions techniques. Quoi de mieux qu’une course pour valider cela ?
L’usine engage donc cette élégante petite auto aux 24h de Spa 1948, les premières depuis la guerre. Tout marcha tellement bien qu’au final, l’équipage St John Horsfall et Leslie Johnson gagnèrent la course !

Une version de série « un peu » différente

La voiture gagnante à Spa est exposée au Lodon Motor Show de 1948, mais aucun acquéreur potentiel ne se présente. Du coup, on remanie le style, notamment la face avant. Elle gagne une calandre en trois parties. On distingue une parenté avec la future DB2, une vraie inspiration pour tous les futurs modèles Aston-Martin.

Au passage, la voiture devient un cabriolet plus classique. Sa vraie particularité se situe au niveau de son aile avant qui accueille un compartiment recevant la roue de secours. La voiture ainsi carrossée est plus lourde, 1120 kg sur la balance.

Aston Martin va produire la 2-Litre Sports à un nombre très réduit. Certains parlent de 12 exemplaires dans cette forme, plus deux véhicules après la sortie de la DB2 mais reprenant sa base technique, voire même d’un châssis qui aurait été carrossé en coach.
Dans tous les cas, la DB2 sort en 1950, avec le 6 cylindres d’origine Lagonda, et l’Aston Martin DB1 arrête sa carrière. Elle est donc l’Aston Martin la plus rare qui ait jamais été produite.

De nos jours, l’exemplaire des 24h de Spa existe toujours. Après avoir passé une partie de sa vie au musée, il est revenu en Angleterre pour y être totalement restauré.
Pour vous payer une Aston Martin DB1, il va falloir être patient, forcément on voit très peu de ses autos, et puis, quand on connaît le prix de la rareté… La verte en photo a été vue au Salon Epoqu’Auto. Une rareté

Photos : Bonhams, Supercars.net et News d’Anciennes

Vous aimez ? Partagez !

2 réflexions au sujet de « Plus rare que la DB4 GT Zagato, l’Aston Martin DB1 »

  1. Ping : Beau catalogue pour Bonhams au Festival of Speed - News d'Anciennes

  2. Ping : Encore plus Grand Epoqu'Auto 2016 était phénoménal ! - News d'Anciennes

Laisser un commentaire