The Aston Martin works sale : Bonhams persiste dans le monomarque

Il y a quelques mois la maison anglaise Bonhams avait proposé une vente au musée Mercedes entièrement dédiée à la marque à l’étoile, les résultats sont ici et ils n’étaient pas fameux. Bonhams organise fin mai une nouvelle vente monomarque : the Aston Martin works sale.

Pour le côté pratique, la vente se tiendra le 20 Mai, à Newport Pagnel, le fief d’Aston Martin.

130 lots d’automobilia à la gloire d’Aston Martin

Le catalogue comprend beaucoup de lots, dont les 130 premiers sont des lots concernant la marque, mais c’est de l’automobilia au sens large.

Plaques de calandres, médailles commémoratives, affiches publicitaires, modèles réduits sont nombreux. On notera beaucoup de lots en rapport avec James Bond, normal, et quelques un un peu plus spéciaux comme de nombreuses pièces pour réparer les autos et même un modèle 1:1 de la One-77 qui était un modèle de validation du design extérieur.


Les autos de la vente Aston Martin Works Sale

Forcément Bonhams n’allait pas laisser une vente qui s’appelle Aston Martin Works Sale sans vendre d’Aston-Martin. Il y a d’ailleurs un véhicule qui n’est pas siglé Aston et qui est en vente, un tracteur, de marque David Brown forcément.
On va se concentrer ici sur les autos, avec les plus grosses estimation.

C’est de loin la voiture qui devrait se vendre (si elle se vend, par les temps qui courent…) le plus cher, c’est une Aston Martin DB3S construite pour les courses de sport en 1953. Cette auto a participé aux plus grandes courses, Le Mans, les Mille Miglia, avec les plus grands pilotes, Moss, Parnell, Salvadori… En plus elle a été le véhicule personnelle de David Brown en personne !
Son estimation est donc en rapport avec son pedigree : entre 7.6 et 8.8 millions d’euros !

Loin derrière au niveau prix, on trouve une Aston Martin DB4 de 1963, une Série 5, Convertible et en configuration Vantage. C’est l’une des 70 DB4 Convertible construite et l’une des cinq série 5 en conduite à droite avec le moteur Vantage. La rareté explique l’estimation comprise entre 1.9 et 2.2 millions.

Autre cabriolet, une Aston Martin DB5 Convertible de 1965. 84 ont été construites avec le volant à droite et c’est l’une d’elles, les volant à gauche sont beaucoup moins nombreuses. Le prix devrait se situer entre 950.000 et 1.1 million d’euros.

L’autre voiture qui pourrait dépasser le million est une Aston Martin DB6 Volante de 1968, l’une des 170 Volante en conduite à gauche. La rareté est moindre mais c’est l’état parfait de la voiture et sa facilité de conduite, direction assistée et boîte auto qui font son prix : entre 950.000 et 1 million d’euros.

Le reste est loin d’être inintéressant, une petite sélection :

  • Une Aston Martin DB6 Volante de 1968 avec sa boîte 4 automatique, est. 760.000 à 890.000 €
  • Une Aston Martin DB4 série 1, la 44e DB4 produite, en conduite à gauche, est. 750.000 à 810.000 €
  • Une autre Aston Martin DB4, une série 2, également en conduite à gauche, est. 700.000 à 760.000 €
  • Une Aston Martin DB6, d’abord en conduite à droite et boite auto, c’est maintenant une conduite à gauche en boite manuelle. Est. 570.000 à 630.000 €

Enfin, on notera une série de 4 voitures, toutes magnifiques mais dont l’estimation est sur demande.
On trouve une Aston Marin DB5 de 1963, rouge, une DB4 Série 5 Convertible, show car de Earls Court en 1962, une troisième DB6 Volante et une autre DB5.

Le reste des lots est à voir en cliquant ici.

Photos : Bonhams

Vous aimez ? Partagez !

Une réflexion au sujet de « The Aston Martin works sale : Bonhams persiste dans le monomarque »

  1. Ping : Plus rare que la DB4 GT Zagato, l'Aston Martin DB1 - News d'Anciennes

Laisser un commentaire