Piste humide pour l’Historic Tour au Val de Vienne

Ce week-end, le circuit de Magny-Cours, pour les Classic Days 2016, n’était pas le seul à accueillir des anciennes. Il y avait également la seconde manche de l’Historic Tour au Val de Vienne, et voici ce que j’en ai pensé et les résultats.

L’événement en lui-même :

J’avoue avoir pris la route du Vigeant avec un plaisir énorme. Pensez…j’en entend parler depuis si longtemps. Des amis s’y rendent depuis leur jeunesse, dans les années 80 déjà, pour notamment des rendez- vous R8 Gordini, des week-end circuit…

Jamais mon calendrier professionnel m’avait ouvert cette opportunité, pensez donc… place désormais aux loisirs, à mon âge… et une occasion telle que cette étape de l’Historic Tour au Val de Vienne, me met en émoi.

Trois journées «Plein Pot» aie, aie aie… le lieu est flambant rénové, tout est nickel du paddock à l’état du ruban de course, en passant par l’administration. Pas besoin de s’inquiéter pour la restauration, plusieurs possibilités sur place.

L’organisation suit bien les horaires et toutes les compétitions, des essais aux qualifs, jusqu’aux deux courses officielles, rien est entaché. Un faible sur certaines séries (HTCC Gr1, Maxi 1000, Formules Renault et F3) mais finalement, toutes les catégories m’ont emballé. Ah ces anglaise, les Mini en Maxi 1000, m’ont impressionné, tout comme les voitures de l’ASAVE 65 bien souvent sur trois roues, certainement par économie, m’offrent des passages « comme j’aime ».

Peut-être un petit manque de bagarre, pour certaines catégories….faut dire que le circuit avantage les « Vites ».

Côté accès pilotes, les conversations se font facilement. Des passionnés évidemment et de longue date, puisque les têtes blanches sont plutôt fréquentes, ce qui n’enlève pas le coup de volant toujours sûr, encore mieux qu’aux premiers jours. Puisque le sujet de l’ancienneté est abordé, j’aimerais saluer le courage et l’efficacité des équipes de commissaires. Ils sont tout de même inquiets de la relève, qui ne se prononce que rarement. Un sujet préoccupant… qui doit interroger bon nombre d’organisateurs.

Frileux le public, c’est drôle…..Une telle affiche, à un tel tarif (10€ pour 2 jours), ça devrait fonctionner. De plus, géographiquement, le circuit de « Larbre » Val de Vienne est super bien placé.

En ce qui me concerne, j’ai vécu un super week-end, sur cette manche de l’Historic Tour au Val de Vienne.

Une pensée pour André Machemy, pilote de Formule Renault victime d’un malaise le dimanche et décédé par la suite. Nos pensées vont à sa famille.

Les résultats des GTs et Berlines de l’Historic Tour au Val de Vienne

GT Tourisme / ASAVE

Seulement 7 partants, du coup c’est avec le trophée Saloon Cars que coure cette catégorie sur cette manche de l’Historic Tour au Val de Vienne, et les deux courses ont lieu Dimanche.
Frank Morel sur sa Porsche 930 part en pole et ne sera jamais inquiété. Il termine devant Gruau sur Porsche 911 RSR et Andréoli sur Porsche 911 RS.
Dans la seconde course, Morel devance Andréoli et Gérard Besson sur son Alpine A310 Gr IV.

Trophée Saloon Car

Derognat sur sa BMW 323i part de derrière mais remonte jusqu’à se porter en tête et ne plus la lâcher. Terriou sur Porsche 911 RSR est deuxième et Lefèvre place son Audi Quattro sur la troisième marche du podium.
Dans la seconde course, Terriou ne se fait pas distancé, à tel point que dans le dernier tour il prend le meilleur sur Derognat et remporte la course. C’est Fuet sur BMW Compact qui complète le podium cette fois-ci.

Le challenge ASAVE 65

14 partants dans la première course, malgré l’arrivée de la pluie ! Yvan Mahé va garder le bénéfice de sa pole toute la course pour s’imposer devant la Diva GT de Damien Kohler qui ne l’a pas lâché. Eric Perou prend la troisième place avec son Austin-Healey 3000.
Dans la seconde course, seules 9 voitures repartent. Mahé s’impose de nouveau, la Cobra fait pour le moment forte impression. Derrière, on trouve Jean-Pierre Vacher sur Lotus Elan et Jean-François Bentz sur Jaguar Type E.

Trophée Lotus

Romain Tournet partait en pole, devant Xavier Jacquet. Après qu’ils aient échangé leur position, ils prennent les deux premières places de la course interrompue par la sortie d’un concurrent. Derrière eux, c’est Pascal Métayer qui monte sur le podium.
Dans la seconde course, Tournet anticipe le départ et recevra un drive through qui l’élimine de la course à la victoire. Métayer va se porter en tête mais Jacquet va finalement reprendre le dessus et gagner la course. Florent Cazalot complète le podium.

HTCC Groupe 1

François Clot et son Escort RS2000 prend vite la tête à Truffier et sa BMW 530 ius en début de course, mais c’est Dschamps, lui aussi sur une 530 qui va le déborder et remporter la course. Julien Gruau sur une autre RS2000 complète le podium.
Clot est mieux le dimanche et il passe Deschamps et les deux finissent devant Truffier.

Trophée Maxi 1000

Couche sur une Austin 1275 GT part en pôle et ne sera pas inquiété de toute la course. Il devance Majou et Gandini, tous deux sur des Mini Cooper.
Le vainqueur est par contre trahi par sa mécanique dans la seconde course et c’est Majou qui gagne la course. En deuxième position on trouve la Marcos de Gruelles et la Simca 1000 Rallye 2 de Morin en troisième position.

Trophée GT Classic

Morel était bien parti mais un incident électrique entraîne son abandon. La victoire revient à Franck Labescat sur Dodge Viper GTS-R devant Pierre Alain France sur sa magnifique Venturi 600 LM et Sebastien Mathieu sur Porsche 964.
La Viper Gagne de nouveau le dimanche, avec Christian Philippon au volant cette fois, et devant Mathieu et Faurie, tous deux sur Porsche 964.

Les résultats des protos et monoplaces de l’Historic Tour au Val de Vienne

SportProtosCup

Les deux courses de cette manche de l’Historic Tour au Val de Vienne, se sont courues le dimanche et la piste humide invitait à la prudence dans la première. Dougnac sur une Epsylon Alfa, reste en tête un bon moment devant Laffargue sur une Lucchini Alfa. Mais c’est Metzger sur Cesca Grac Ford, qui va signer une belle remontée pour s’imposer devant ses deux compères.
Dans la seconde course, Metzger va garder la tête toute la course, Dougnac étant contraint à l’abandon, c’est Laffargue qui prend la deuxième place devant Nelson sur sa March 81S Ford.

Trophée Formule Ford Kent

Dans la course 1 le samedi, grosse bataille entre Génécand sur Crosslé 30F et Beloou sur Van Diemen RF90 pour la victoire. Le second, l’emporte finalement pour trois petits dixièmes. C’est Debs sur une Van Diemen RF91 qui prend la 3e place.
Pour la course 2, Génécand prend sa revanche. Tenu a distance par Beloou et Debs pendant toute la course, il profite de leur accrochage dans le dernier tour pour gagner la course. Beloo finit tout de même troisième devant Lebreton sur une autre Van Diemen RF90, Debs n’étant par reparti.

Challenge Formula Ford Historic

François Belle sur sa Lola T540 part en pole de la première course, devant Génécand sur une Crosslé 25F. La situation reste la même jusqu’à trois tours de l’arrivée ou Génécand prend l’avantage. C’est Jean-Jacques Beverly qui prend la 3e place sur une autre Lola T540.
C’est exactement l’inverse qui se produit en course 2, Belle l’emporte en dépassant à 3 tours de la fin. Deverly prend encore la 3e place.

Trophée F3 Classic

Les voitures courent avec les Formule Renault et il y a donc 31 voitures au départ. Parti en slicks, Hugo Carini sur Ralt RT3 profite de la piste qui s’assèche pour laisser Fraisse sur Martini Mk34 et Honnorat, sur une autre RT3, à distance.
Dans la course 2, Carini ne sera pas inquiété non plus et finit la course loin devant Jacobs, lui aussi sur Ralt RT3 et 4e de la première course, et Fraisse.

Trophée Formule Renault Classic

Matthieu Châteaux, sur Martini Mk38, prend un superbe envol avec ses pneus pluie et se retrouve même en tête, devant les F3. La piste s’asséchant, il est rejoint par Lionel Robert et sa Martini Mk44 qui s’impose finalement largement. C’est Antoine, son jeune fils de 16 ans qui prend la 3e place de la course.
Pour la seconde course, le classement est exactement le même, simplement Châteaux est bien plus près de Robert père.

Pour moi le prochain rendez-vous c’est Le Mans, en Septembre prochain, l’avant dernière épreuve du Championnat et déjà le plein de carburant est fait pour m’y rendre… Vrouuum, vroum !…

Pour les pilotes, le rendez-vous est fixé à Charade les 11 et 12 Juin.

Pour voir plus de photos, c’est en cliquant ici.

Vous aimez ? Partagez !

3 réflexions au sujet de « Piste humide pour l’Historic Tour au Val de Vienne »

  1. Ping : Edito : "oh j'ai vu une voiture ancienne" - News d'Anciennes

Laisser un commentaire