Presque un grand soleil pour les Classic Days 2016

Début mai, je n’y coupe pas, debout 7h et départ pour 3h de route auboises, icaunaises et nivernaise. À l’arrivée, le circuit de Nevers Magny-Cours et les Classic Days 2016, pleins de promesses.

Promesse d’avoir un beau temps déjà. Ceux qui étaient venus Samedi ont été trempés, aujourd’hui, personne ne va mourir de chaud. Avec quelques éclaircies en fin de matinée, le public est venu nombreux aux Classic Days 2016, les anciennes et les modernes forment un bel embouteillage à la sortie de la voie rapide.

Une fois sur le circuit, la première chose qui marque c’est encore une fois le monde. Que ce soit dans les paddocks, ou même dans la pit lane, le monde est partout.

On regarde un plateau et c’est déjà l’heure de la parade. C’est LA particularité des Classic Days, et de ses petits frères de Nogaro et d’Albi, le midi, tous les propriétaires de voitures anciennes inscrits au préalable sont invités à prendre la piste, après un balais aérien d’avions venus de l’aérodrome de la Ferté Alais. Les voitures ne sont pas mises à mal par la piste de Grand Prix, puisque 848 voitures sont dessus, ce sont du coup 8480 € qui sont récoltés au profit de l’Institut du Cerveau et la Moelle, grâce à Autosur Classic.

Du coup sur la piste, ces Classic Days 2016, on trouvait de tout. Des ancêtres avec des De Dion, des Renault, des Panhard, des vintage avec moult Bugatti, Alfa Romeo 8C, etc, engagés sur un plateau dédié.
Ensuite on trouve les autos échappées des espaces clubs. Si la Honda S800, présentée en tête d’affiche est bien visible en piste, point de Lamborghini Miura. Les Mustang de France doivent presque toute être là tant elles sont nombreuses, toutes générations confondues.
Les Porsche, et les BMW sont immanquables, en fait les populaires sont très peu représentées, on les voit au milieu des autres autos mais je m’attendais à beaucoup plus d’autos…
Les deux speakers animent le tout en faisant remarquer les autos les plus belles et originales.

Une fois la parade rentrée, on passe un coup dans la pit lane des Classic Days 2016. Les autos les plus prestigieuses, les plus rares, bref les têtes d’affiche sont exposées entre deux roulages, parfaitement visibles, accessibles… et sublimes.

Les paddocks offrent un spectacle très « salon » ensuite avec le village exposant. Si ce n’est pas le’événement où je les chercherait en premier, on trouve ici des vendeurs de pièces anciennes, des vendeurs de vêtements pour pilote de course comme pour pilote de tracteur tondeuse !

Derrière on trouve les parkings de certains clubs. Les japonaises sont bien représentées et ont un vaste espace. La présence de Honda comme partenaire des Classic Days 2016 et la mise en avant de la S800 doivent jouer. Plus loin les Alpine ont un bel espace mais elles ne sont pas aussi nombreuses que les Peugeot 205 GTI. Quelques Citroën, Venturi, Peugeot et Renault et Simca agrémentent ces parkings.

On s’arrête ensuite en bord de piste, les Classic Days 2016 ne se déroulent pas sur circuit que pour y faire une parade. Tous les plateaux ne sont pas pleins, les avant guerre étant, logiquement, assez peu en piste quand d’autres plateaux sont bien remplis.

Les stars de la piste sont à chercher dans le plateau des monoplaces et des protos. L’Inaltera, emmenée de main de maître par son pilote historique, Jean Ragnotti, est LA star. Son design, ses couleurs, que je qualifierais poliment « d’époque », et le bruit de son V8 confirment que l’organisation a bien fait de la mettre sous la lumière.

Deux autres voitures m’ont bien marquées. La Porsche 962 tout d’abord. Même si elle est bien moins rare que l’Inaltera elle est, par contre encore, plus légendaire du haut de ses 3 victoires au Mans. La McLaren M6B ensuite, avec son gros V8 Chevrolet, qui la propulse dans un grondement tout particulier. Enfin les Classic Days 2016 me permettent de voir rouler l’Alpine A440 de JC Rédélé, la même qui n’avait pas pris la piste aux Coupes de Printemps 2015.

Entre deux plateaux, direction l’espace club où on retrouve les Mustang. En plus d’avoir un grand espace à elles, on en retrouve un peu partout. Les clubs ne sont déjà plus tous au complet mais on voit une belle variété de voitures. Des monomarques aux multi venant de loin (Vincennes en Anciennes par exemple) on trouve un peu de tout.

Je fais un petit tour dans la tribune face aux stands. Elle commence à se vider, les spectateurs n’aimant pas particulièrement les bourrasques froides qui commencent à souffler. Par contre, la vue est superbe, tant sur la piste que sur la fourmilière que forme la ligne droite des stands.

Ensuite, direction l’entrée des stands où attendent les avant-guerre. C’est l’heure de faire un tour en piste. L’an dernier j’avais commencé la journée dans la MG B de Morrissette Racing, cette année je termine la journée des Classic Days 2016 en passager d’une Ford A Speedster de 1932 emmenée par Claude. Une fois que la piste a été nettoyée (un concurrent a cassé son moteur) il reste le temps de faire deux tours. Dommage, avec plus de temps on aurait vraiment pu faire une course contre la Talbot 105 avec une certaine Carine en passagère. Le moment est bien sympa, on vous en reparlera.

Ça y est, les voitures tournent encore mais il est temps de quitter ces Classic Days 2016. Un très bon moment encore une fois. Il faudra vraiment que j’essaye de faire les deux jours pour tout voir, quand on me garantira un beau temps les deux jours !

Tout le reste des photos est dans cette galerie.

Vous aimez ? Partagez !

17 réflexions au sujet de « Presque un grand soleil pour les Classic Days 2016 »

  1. Ping : Edito de Mai : Vive la France ! - News d'Anciennes

  2. Ping : Toutes les infos sur le Classic Heritage 2016 - News d'Anciennes

  3. Ping : Piste humide pour l'Historic Tour au Val de Vienne - News d'Anciennes

  4. Merci beaucoup pour ces superbes images.

    Je me suis permis de prendre celle où l’on voit ma voiture sur le circuit, j’ai pris soin de laisser votre filigrane chaque fois que je l’utilise sur un réseau social, j’espère que ça ne vous pose pas de problème.

    Pour informations nous étions presque 200 Mustangs, pour la bonne raison que nous fêtions les 10 ans de notre forum, et non il n’y avait pas toutes les Mustangs de France bien au contraire, il en manquait plein !

  5. Je vous suit depuis lontemps je suis admiratif de vos reportages et photos vous avez déjà pris des photos de ma voiture a ciney l’année passée

  6. Ping : Presque un grand soleil pour les Classic Days 2016 - Retrorevue.fr, le blog revue de presse voitures de collection de Mascotte Assurances

  7. Ping : Vue dans la rue : une rare Teihol Tangara - News d'Anciennes

  8. Ping : Inaltera : du Papier Peint aux 24h du Mans ! - News d'Anciennes

  9. Ping : Le Grand Prix de France Hsitorique est né, première édition en 2017 - News d'Anciennes

Laisser un commentaire