Vente aux enchères Leclère à Drouot

Ce week-end on compter de nouveaux venus dans les ventes aux enchères d’automobiles anciennes avec la vente Leclère qui se déroulera à Drouot.

Derrière cette vente, l’équipe Leclère, mais aussi les amis de l’Etrier que l’on avait interviewé ici et qui organisent également La Nocturne à Versailles. Pour voir les autos, vous pourrez voir la vente à l’hôtel Drouot ce dimanche 10.

De très belles autos pour la première de Leclère

La plus haute estimation de la vente est pour une Ferrari Testarossa de 1990. La voiture est l’ancienne auto de Jean Pierre Jabouille et elle a toujours été parfaitement entretenue chez Pozzi. Elle est donc la voiture la plus chère proposée lors de cette vente avec une estimation comprise entre 165.000 et 185.000 €.

On trouve derrière une voiture française, une reine de la route, une Facel Vega HK500. La voiture vient d’une collection du sud de la France et elle a été régulièrement entretenue pour nous montrer un bel état, venu de sa restauration datant des années 90. Son prix est estimé entre 160.000 et 180.000 €.

Troisième voiture de cette vente, une Jaguar Type E de première série, elle est de 1962 et embarque un moteur XK de 3.8 litre. Là encore elle se présente dans un bel état et son prix est estimé entre 100.000 et 130.000 €.

Autre gloire française proposée lors de cette vente Leclère à Drouot, une superbe Delage D6-70 Cabriolet de 1937. La voiture est la propriété d’un amateur de la marque qui l’a restaurée au fil des années. Son prix est estimé entre 95.000 et 125.000 €

Une italienne suit, une Maserati Indy 4.2, elle aussi provient d’une belle collection française et présente un très bon état. Son prix devrait tourner entre 105.000 et 120.000 €

On trouve ensuite une seconde Jaguar Type E, celle là est plus récente puisque c’est un Roadster V12 de 1974. Il est estimé entre 90.000 et 120.000 €.

Dernière auto avec une estimation au dessus de 100.000€, une Lancia Flaminia GTL de 1968. Restaurée récemment elle se présente en parfait état et son estimation la place entre 95.000 et 115.000 €.

 

En dessous des 100.000 € les autos sont aussi intéressantes

Il n’y a pas que les autos avec une grosse estimation qui soient notables On en trouve sous cette barre. Juste en dessous on trouve une Ferrari 308 GTSi de 1981. D’origine américaine, sa restauration complète a moins d’un an. Son prix devrait tourner entre 70.000 et 95.000 €.

Une rare Francis Lombardi 1000 Grand Prix Abarth, oeuvre du carrossier éponyme sur base de Fiat 850 et proposée ici entre 65.000 et 90.000 €.

Une belle Alfa Romeo Giulietta Spider 1300 restaurée il y a moins de 10 ans, présentée dans un état exceptionnel et estimée entre 60.000 et 85.000 €.

Encore une italienne avec une De Tomaso Pantera de 1971, en superbe état et bichonnée par un passionné, elle est proposée pour un prix allant de 65.000 à 80.000 €.

Une anglaise ensuite, avec un nom à moitié français, une Sunbeam Alpine 90 Roadster en bel état, ex Lady Beaumont et révisée dernièrement. Son estimation va de 60.000 à 75.000 €.

Retour d’une italienne, malaimée, une Ferrari 400 I Automatic de 1981, uniquement révisée, jamais restaurée et gardée dans son jus, son estimation est située entre 50.000 et 65.000 €.

Une petite française, là aussi avec des origines Facel, une belle Simca Océane de 1961, elle aussi révisée régulièrement et proposée avec une estimation entre 35.000 et 50.000 €

Tout le catalogue est visible en cliquant ici.

Photos : Leclère

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire