Modèles à la une : les Acadian, à ne pas confondre avec Acadiane

Hasard des recherches sur internet, on tombe parfois sur des choses un peu bizarres. Lorsqu’on dit Acadian, le passionné français entend, logiquement Acadiane et pense à Citroën, mais dans ce cas, on y est pas du tout !

Acadian : des américaines pour les canadiens

Au début des années 1960, les pouvoirs canadiens veulent mettre en avant la production automobile locale. Pour cela on emploie les grands moyens : on interdit la vente de certains modèles.

Pour répondre à cela, GM répond en lançant une usine à Oshawa en Ontario, et au passage une nouvelle marque basée sur place. C’est ainsi que naît Acadian en 1962 !
A la base la marque propose une voiture qui s’appelle Invader en bas de la gamme et Beaumont tout en haut. Personne n’est dupe, les Acadian sont des Chevrolet Chevy II ou Nova.

 

8 Modèles composent la gamme à son lancement en 1962. Les moteurs sont des 4 et 6 cylindres en ligne, voir des V8 Small Block sur les Beaumont. Les boîte sont des 3 ou 4 vitesses manuelles ou des 2 vitesses automatiques.
Dès 1963, ce sont 4 modèles qui composent la gamme : Invader, Canso, Beaumont et Beaumont Sport Deluxe avec le V8.

En 1964, le changement principal concerne la Beaumont. Le constructeur laisse le haut de gamme « berline » à la Canso, et appelle Beaumont sa version locale de la nouvelle Chevrolet Chevelle, un coupé proposé avec des moteurs 6 cylindres, V8 Small Block et V8 Big Block.

Après 1966 : deux constructeurs, Acadian et Beaumont

Le succès des Beaumont entraîne une séparation d’Acadian en 1966 et un rapprochement avec Pontiac, notamment autour de la face avant, commune aux deux marques jusqu’au logo qui ne gagne qu’une feuille d’érable pour rester canadien.

En 1967, Beaumont va se permettre une originalité en proposant un cabriolet, carrosserie que la Chevelle ou les Pontiac en découlant n’auront jamais ! Ce sera néanmoins une toute petite production.
Beaumont stoppera son activité en 1969, GM ayant décidé de remplacer cette Chevelle Canadienne par la Pontiac Le Mans, pour le coup identique au modèle américain.

Acadian continuera la production de la berline jusqu’en 1971 avec les traits de la Chevrolet. Sa remplaçante sera elle aussi une Pontiac, ce sera la Ventura II. GM ne proposera plus de modèle dédié au marché canadien jusqu’en 1989.

Après avoir vu ces autos, on est sûr d’une chose, sur la route on ne pourra pas confondre une Acadian et une Acadiane !

Merci à Paul de Boitier Rouge pour le complément de photos.

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire