Résultats de la vente Aguttes de Lyon Brotteaux

Il a fallu quelques jours pour obtenir tous les résultats de la vente Aguttes de Lyon Brotteaux. Après les résultats d’Amelia Island et les millions, on trouve ici des sommes plus « raisonnables ».

On va rentrer dans les détails, mais on peut déjà avoir une vue d’ensemble de la vente Aguttes de Lyon Brotteaux qui se déroulait le 12 Mars, avec des scores très honorables : 34 voitures vendues sur les 39 présentées et un total de 2.7 millions d’euros de vente, proche des 2.9 millions d’estimations basses.

Des estimations dures à atteindre

Seules cinq voitures n’ont donc pas été vendues. Dommage, la Dino 246 GT de 1975, estimée entre 290.000 et 310.000 €, avec la plus grosse estimation de la vente, ne s’est pas vendue !

Deux Ferrari 330 GT 2+2 étaient proposées avec les 2e et 3e estimations. La plus chère, entre 220 et 250.000 € ne s’est pas vendue non plus, mais la seconde, la rouge, estimée entre 210 et 240.000 € est partie dans son estimation à 216.000 €.

Au final la voiture la plus chère est celle qui a fait parler de cette vente, la Venturi 400 GT, une des 15 voitures existantes, estimée entre 150.000 et 180.000 € et finalement vendue à 276.000 € !

La Maserati Mistral grise, estimée entre 190.000 et 210.000 € est vendue pour 228.000 € ce qui en fait le 2e meilleure prix de la vente Aguttes de Lyon Brotteaux.

La Maserati Mistral blanche, estimée entre 165.000 et 185.000 €,fait elle partie des invendus.

La Ferrari 512 TR de 1992, estimée entre 140.000 et 160.000 € n’atteint pas ce prix et finit à 144.000 € avec les frais. La Lamborghini Diablo de 1994 estimée entre 140.000 et 160.000 € finit elle aussi en dessous de son estimation basse à 160.800 avec frais €.
La seconde Ferrari Testarossa, de 1991, estimée entre 110.000 et 120.000 €, termine à 114.000 frais compris.

La Porsche 964 Turbo 3.3 de 1991, estimée entre 140.000 et 160.000 € fait elle aussi partie des invendus.

On vous avait parlé de trois autres lots intéressants de la vente Aguttes de Lyon Brotteaux :

Une belle Peugeot 403 Cabriolet de 1959 estimée entre 70.00180 et 80.000 € partie à 72.000 avec frais.
Une rare Lamborghini Urraco estimée entre 80.000 et 90.000 € partie à 90.000 mais avec frais.
Une Ford Escort Twin Cam MkI de 1968, ex-usine estimée entre 75.000 et  85.000 € qui part pour 78.000 avec frais.

Les plus gros prix n’étaient donc pas très demandés pour cette vente française. Le marché se calme de plus en plus, et il faut désormais vraiment proposer de l’exceptionnel pour susciter l’intérêt, et encore !

Tout le catalogue est visible en cliquant simplement ici.

Vous aimez ? Partagez !

3 réflexions au sujet de « Résultats de la vente Aguttes de Lyon Brotteaux »

  1. Bonjour et merci pour cet article.
    Attention cependant, les résultats sont mélangés entre « résultats frais acheteur inclus » comme pour la Venturi, et les autres sont des prix marteau, ce qui correspond au tarif sans les frais.

Laisser un commentaire