Les résultats de Gooding and Co à Amelia Island

Pendant que l’on était au salon de Reims, entouré de voitures populaires, de l’autre côté de l’Altantique, à Amelia Island, les voitures de prestige défilaient au concours d’élégance et sous le marteau des commissaires priseurs. Après ceux de Bonhams, voici les résultats de Gooding and Co à Amelia Island.

Le catalogue de Gooding & Co à Amelia Island avait la particularité de comporter beaucoup de Porsche. En effet, l’acteur Jerry Senfield, passionné par la marque, profitait de la vente pour disperser sa collection.
Au total, Gooding & Co se montre particulièrement satisfait de la vente qui a rapporté 60 millions de dollars !

6 voitures vendues plus de 2.5 millions de dollars

7 Voitures étaient estimées à plus de trois millions de dollars, un catalogue prestigieux donc et douze autres dépassaient le million de dollars potentiel ! Les voitures sont classées ici par ordre d’estimation, pas de résultat.

La plus grosse estimatios, était pour une Ferrari 250 GT SWB California Spider de 1961 estimée entre 15 et 17 millions de dollars. La voiture a confirmé les attentes avec un prix de vente de 17.160.000 $ ce qui en fait la 11e voiture la plus chère de tous les temps et la 2e voiture la plus chère de ce modèle.

La première voiture de Jerry Senfield était la Porsche 917/30 Can-Am Spyder estimée entre 5 et 7 millions de dollars. Sans prix de réserve elle a finalement été vendue pour 3 millions de dollars «  »seulement » ».
Issue de la même collection, la Porsche 550 Spyder carrossée par Wendler de 1955 était estimée entre 5 et 6 millions de dollars, bien vu puisqu’elle est adjugée pour 5.335.000 $.

La Porsche 718 RSK, toutes les infos sur cette auto dans notre article ici, l’un 34 Spyders originels estimée entre 3.8 et 4.2 millions de dollars se vend bien en dessous à 2.860.000 $ !

L’authentique Ford GT40 MkI de 1966 proposée avec une estimation entre  3.2 et 3.6 millions de dollars part elle pour 3.3 millions de dollars.

Enfin la Duesenberg Model J Disappearing-Top Convertible Coupe de 1931, estimée entre 2.5 et 3 millions de dollars part pour 2.640.000 $.

La Porsche 908 de 1968 estimée entre 3 et 3.3 millions de dollars ne s’est pas vendue.

7 autres millionnaires dans les résultats de Gooding and Co à Amelia Island

Première des autres millionnaires, la Ferrari F50 de 1995 estimé entre 2.4 et 2.8 millions de dollars a atteint 2.310.000 $.
Autre Porsche de Jerry Senfield,une Porsche 356 A 1500 GS/GT Carrera Speedster de 1958 estimée entre 2 et 2.5 millions de dollars elle aussi sans prix de réserve et partie pour 1.540.000 $.
Une Ferrari 250 GT Lusso de 1961, était estimée entre 1.9 et 2.4 millions de dollars et s’est vendue juste en dessous pour 1.875.000 $. 

Dernière italienne potentiellement millionnaire, une Ferrari 250 GT Serie II Cabriolet de 1960, la 4e produite, estimée entre 1.5 et 1.8 millions de dollars, arrive juste dans la fourchette à 1.512.500 $.

La Porsche 959 Komfort de 1988 de Jerry Senfiel estimée entre 1.3 et 1.6 millions de dollars part en dessous de son estimation à 1.120.000 $.
La Porsche 993 Cup 3.8 RSR de 1997 estimée entre 1.2 et 1.5 millions de dollars échoue, elle, à 935.000 $.

La Porsche 911 Carrera 3.0 IROC RSR, construite donc pour la série IROC de Roger Penske, estimée entre 1.2 et 1.5 millions de dollars, venge ces « petits prix » en s’envolant à 2.310.000 $ !
La Porsche 356 B 2000 GS/GT Carrera 2 Coupe de 1963, la plus évoluée des 356, estimée entre 1.1 et 1.4 millions de dollars déçoit aussi à 825.000 $.
Enfin, dernière millionnaire, une Porsche 964 Turbo 3.6 S Flachbau estimée entre 1 et 1.3 millions de dollars elle finit à 1.017.500 $.

Dans les invendus de la vente, qui pouvaient permettre de dépasser un million sous le marteau :
La Porsche Carrera GT de Jerry Senfield, l’un des deux prototypes de l’auto était estimée entre 1.5 et 2.25 millions mais n’a pas trouvé acquéreur.
Autre Porsche de rêve, autre voiture de Senfield, la Porsche 962 C de 1990 estimée  entre 1.5 et 2 millions de dollars ne s’est pas vendue non plus.
Une voiture de rallye, une Porsche 911 2.3 ST de 1970, ex Gérard Larrousse, une des 7 voitures de ce genre produites, estimée entre 1.1 et 1.4 millions de dollars.

Pour voir tous les résultats de la vente Gooding and Co à Amelia Island, c’est en cliquant ici.

Photos : Gooding & Co

Vous aimez ? Partagez !

Une réflexion au sujet de « Les résultats de Gooding and Co à Amelia Island »

  1. Ping : Dossier : les voitures anciennes les plus chères aux enchères - News d'Anciennes

Laisser un commentaire