Résultats de Gooding & Co à Scottsdale

Derniers résultats de l’Arizona, après ceux de Bonhams et ceux de RM Auctions, voici ceux de Gooding & Co à Scottsdale, maison peu connue en Europe, mais qui présente toujours de beaux modèles outre atlantique.

Et comme pour les autres maisons, quand on parle de grosses estimations, les résultats sont un peu décevant. Toutes les voitures ne se sont pas vendues, même si là on approche plus des valeurs hautes des estimations.

5/10 au dessus des deux millions de dollars pour Gooding and Co à Scottsdale

La voiture à la plus grosse estimation était pour la Ferrari 166 MM/195 S Berlinetta Le Mans de 1950. Voiture de course avec un palmarès restreint mais correct, elle était estimée entre 5.75 et 6.5 millions de dollars. Elle est tombé parfaitement dans la fourchette en atteignant 6.490.000 $ !

La seconde estimation était pour une Ferrari 330 GTC Speciale de 1967 troisième d’une série de 4 voitures carrossées par Pininfarina. Estimée entre 3.4 et 4 millions de dollars, elle rentre tout juste dans l’estimation, adjugée 3.410.000 $

Ensuite on trouvait des supercars plus récentes, les Ferrari F50 et Enzo. La Ferrari F50 de 1995 Show Car à Genève quand elle fut dévoilée était estimée entre 2.5 et 2.9 millions de dollars et échoue à 2.4 millions.
La Enzo quand à elle date de 2003 était estimée entre 2.4 et 2.8 millions de dollars et s’adjuge à 2.860.000 $.

La première non Ferrari de la vente Gooding & Co à Scottsdale est une américaine ! Une Duesenberg Model J Dual Cowl Phaeton de 1929, estimée entre 2 et 2.4 millions de dollars a été adjugée 2.420.000 $.

Comme pour les autres ventes de la semaine, la vente Gooding & Co à Scottsdale a vu certains lots invendus.
La troisième estimation de la vente, une Ferrari 275 GTB de 1966 à Long Nose elle pouvait espérer un prix entre 2.6 et 3 millions de dollars.
La première Ferrari 250 de la vente, une 250 GT Lusso de 1964, estimée entre 2.2 et 2.5 millions de dollars ne change pas de main sous le marteau, tout comme la Ferrari 288 GTO estimée entre 2 et 2.4 millions de dollars.
Les deux autres Ferrari 250 GT, des Series II Cabriolet, estimées entre 1.8 et 2.2 et entre 2 et 2.3 millions subissent le même sort.

4 autres voitures au dessus du milion pour Gooding and Co à Scottsdale

Quelques autres autos étaient millionnaires, voici la liste :

On commence avec une anglaise, une Bentley R-Type Continental Fastback de 1955 à carrosserie Mulliner, estimée entre 1.3 et 1.6 million de dollars n’a atteint « que » 1.017.500 $
La Ferrari millionnaire, une Ferrari F40 de 1990 estimée entre 1.3 et 1.6 million de dollars et vendue 1.534.500 $
Le roadster Mercedes 300 SL de 1959 estimé entre 1.2 et 1.5 million part pour 1.155.000 $.
La Porsche Carrera GT de 2005, « Rosso Scuderia », estimée entre 1.1 et 1.4 millions de dollars atteint seulement 980.000 $.
L’ autre Mercedes Benz 300 SL, un coupé de 1954 proposé entre 1.2 et 1.4 million de dollars ne se vend pas.

Pour voir tous les résultats de la vente Gooding & Co à Scottsdale, c’est en cliquant ici.

Photos : Gooding & Co

 

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire