RM Auctions aux Invalides, aperçu du catalogue

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La maison RM Auctions Sotheby’s est la dernière des trois grosses maisons à avoir lancé sa vente lors de la semaine de Retromobile. Après les catalogue d’Artcurial, et celui de Bonhams, on vous dévoile son catalogue.

Cette vente aux enchères est souvent la plus petite de la semaine de Retromobile, on l’a déjà vu les dernières années avec les précédentes ventes.
Cette année encore la vente RM Auctions aux Invalides sera la plus petite avec 61 lots proposés. Il faut dire que la maison propose un superbe catalogue à Scottsdale, que l’on décrypte ici, seulement une semaine avant, et que les chapiteaux utilisés (ceux du concours international automobile) ne sont pas aussi grands qu’un hall de Retromobile ou que le Grand Palais.
La vente aura lieu le Mercredi 3 Février.

9 voitures au dessus de 1 million pour RM Auctions

Forcément on vient à Paris avec de belles autos. On remarquera quand même que le catalogue est un peu moins prestigieux que chez les collègues, en même temps la vente RM Auctions aux Invalides n’en est qu’à sa troisième édition quand les autres sont bien plus ancrés.

L’estimation la plus haute revient à une Ferrari, et comme à Scottsdale, on note que ce n’est pas une 250 ! C’est ici une Ferrari 400 Superamerica LWB Coupé Aerodinamico de 1962 habillée par une robe Pininfarina. La voiture est parfaitement Matching Numbers, fait partie d’une très célèbre collection (Yoshiho Matsuda) et c’est la première des 18 châssis longs de la seconde série. En plus, on a pu la voir en 1962 aux salons de Londres et Chicago. Son prix est estimé entre 3 et 3.3 millions d’euros.

Suit une Porsche 550 Spyder by Wendler de 1955, l’un des 75 exemplaires « compétition client » à avoir été construits. La voiture a un bel historique de courses, même si au final le palmarès n’est pas aussi étoffé que ces engagements. Elle a été entièrement restaurée chez un spécialiste Porsche et elle se présente dans un super état qui lui permettra sans problème de s’aligner sur les grands rendez-vous de la saison, de Le Mans Classic à Goodwood Revival.
L’estimation est située entre 2.2 et 2.6 millions d’euros.

Troisième estimation pour RM Auctions aux Invalides, une autre allemande, un élégant roadster BMW 507, un des 252 exemplaires créés. La voiture est équipée de roues Rutdge d’origine et de son hard-top d’usine, tous les manuels et tous les outillages existants. Le prix est estimé entre 1.9 et 2.2 millions d’euros.

Suivent deux Supercars de chez Ferrari. La plus ancienne est une Ferrari F50 de 1997. Certifiée conforme, complète jusqu’à ses manuels d’atelier. Elle est estimée entre 1.3 et 1.5 million d’euros.
La plus récente est une Ferrari Enzo de 2004, avec quelques « bonus » : une caméra de recul, un système Bose et un GPS intégré. Son estimation est entre 1.5 et 2 millions d’euros.

Si on ne trouve pas de Ferrari 250 dans une vente, il faut au moins y voir une Mercedes 300 SL. C’est chose faite pour RM Auctions aux Invalides avec une 300 SL Gullwing de 1955 dans un superbe état et plusieurs Mille Miglia Storica au compteur. L’estimation est fixée entre 1 et 1.4 million d’euros.

Ensuite une Aston-Martin DB5 de 1963, la première construite en conduite à gauche, et livrée à l’époque à Peter Lindner, pilote qui se tua au volant d’une Jaguar Type E Lightweigt. Elle a eu son moteur porté à 4.2l et a ensuite appartenu à Nicolas Cage. Son prix est estimé entre 1.1 et 1.3 million d’euros.

Suit une Ferrari F40 de 1989, qui n’a jamais changé de mains et qui compte seulement 4000 km au compteur. C’est une des premières avec vitres en plexiglas. La voiture est logiquement chère : entre 1 et 1.2 million d’euros.

Dernière millionnaire potentielle de cette vente, une Alfa Romeo Giulia Tubolare Zagato ou simplement TZ, de 1965. La voiture a subi une préparation chez Autodelta qui lui permit un engagement en courses, notamment aux 1000km du Nürburgring. Son prix est estimé entre 950.000 et 1.2 millions d’euros.

Les autres voitures à ne pas rater à la vente RM Auctions aux Invalides

Il n’y a pas que les voitures dépassant le million d’euro qui sont intéressantes et on vous livre une petite sélection :

On commence avec une Ferrari 250 GT par Pininfarina de 1960, 293e exemplaire construit, estimé entre 400.000 et 475.000 €.
Une Mercedes-Benz 300 Sc coupé de 1957, l’une des 98 voitures produites, avec une estimation entre 450.000 et 550.000 €.
Une Aston Martin DB6 transformée en conduite à gauche, de 1966, est. 400.000 à 475.0000 €.
Une Lancia Aurelia B24S Convertible de 1954, carrossée par Pininfarina est estimée entre 280.000 et 320.000 €.
Une Porsche 356 pré-A transformée en Speedster par Reutter, est. 250.000 à 300.000 €.
Une Raynaud Vis-à-Vis Prototype de 1896, probablement une voiture unique, et très avancée pour son époque, estimée entre 220.000 et 250.000 €.
Une des 20 Peugeot 601 Cabriolet survivantes, un modèle de 1934 estimé entre 90.000 et 125.000 €.
Une Invicta 12/45 HP Tourer de 1934, voiture de sport avec un palmarès important en VSCC, est. 70.000 à 90.000 €
Enfin une petite et étonnante Messerschmitt KR 200 Cabriolet de 1957, dans une livrée « Ferrari », estimée entre 50 et 70.000 €.

Pour voir l’intégralité du catalogue, cliquez ici. Dans tous les cas, on sera sur place et on vous en ramènera plein de photos !

Photos : RM Auctions.

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire