Résultats de la vente Bonhams de Bond Street

Hier la maison anglaise Bonhams proposait une superbe vente aux enchères dans son quartier général londonien de Bond Street. Voici les résultats.

On va le dire tout de suite, même si le communiqué de presse à venir sera enthousiaste et optimiste, ce sera surtout pour les actionnaires au vue des résultats de cette vente Bonhams.
La vente a été loin d’atteindre les objectifs qui étaient annoncés, du moins sur les grosses estimations. Le ralentissement annoncé commence à arriver. Cela devrait se confirmer, ou s’infirmer, cette semaine avec la vente Driven by Disruption à New York.

Bonhams pas heureux avec les millionnaires

Sur les trois voitures estimées à plus d’un million d’euros, une seule a atteint ce seuil, alors qu’elle était la plus faible en estimation. C’est en effet la Lagonda 4½-Litre LG45 Rapide Tourer de 1937, un des 25 exemplaires produits qui était estimée entre 710.000 et 1 million d’euros et qui s’est finalement vendue 1.090.820 €.

La Mercedes 300 SL de 1955 et la Ferrari 250 GT Series II Cabriolet de 1962 (est. 1.4-1.9 millions et 1.4-1.7 millions) ne se sont simplement pas vendues.

L’Austin Healey 100/’100S’ Coupé de 1953, ancienne voiture du patron Donald Healey en personne avait une estimation laissée secrète qui laissait penser à une vente à plus d’un million. Finalement c’est à 888.626 € qu’elle a été adjugée.

Parmi les autres lots dont on vous avait parlé, la Frazer-Nash de 1938 estimée entre 790.000 et 930.000 € n’a pas atteint cette fourchette en partant à 857.519 €.
La Ferrari de 1958, « 250 Testa Rossa » ex Chris Evans, estimée entre 710.000 et 860.000 € a été vendue 733.092 €.
La Bentley 4½-Litre Tourer de 1929 carrossée par Van Den Plas a quand à elle crevée son estimation, 570.000 et 710.000 € pour se vendre 927.510 €.

Un des modèles phares de cette vente Bonhams, l’Aston-Martin Lagonda série 1 de 1974 l’une des 8 voitures produites et vendue par la maison mère elle-même, avec une estimation entre  570.000 et 710.000 € est partie à 593.112 €.
Pour la Maserati Mistral Spyder de 1966 estimée entre 570.000 et 710.000 € on ne peut pas vous en dire plus. Elle a été vendue, certainement en dehors de la présentation mais on ne connaîLes résulta pas son prix.
C’est d’ailleurs exactement la même chose pour l’Aston-Martin DB4 série 2 de 1961 estimée entre 470.000 et 540.000 € à la base.
L’AC Cobra de 1962, estimée entre 360.000 et 500.000 € a dépassé ce montant en étant adjugée 513.545 €.

La seconde Aston-Martin Lagonda, de 1963 ne s’est elle pas vendue.

Les résultats complets sont à découvrir ici.

Photos : Bonhams.

Vous aimez ? Partagez !

2 réflexions au sujet de « Résultats de la vente Bonhams de Bond Street »

Laisser un commentaire