Grand Format : Auto e Moto d’Epoca à Padoue

Comme l’an dernier, News d’Anciennes est allé en excursion en Italie en cette fin Octobre pour visiter l’énorme salon Auto e Moto d’Epoca à Padoue.

Padoue est une ville italienne qui est plus connue pour son Saint Antoine que pour la ville en elle-même. Mais chaque année le dernier week-end d’Octobre la ville devient le rendez-vous international de tous les collectionneurs de voitures italiennes, et le rendez-vous incontournable de tous les collectionneurs locaux.

Le salon est énorme, 90.000 m², imaginez que Retromobile en fait 58.000 ! A l’Auto e Moto d’Epoca ce ne sont pas moins de 14 halls qui vous accueillent. En fait, après avoir parcouru pas mal de salon européens, au niveau taille et nombre de voiture présentées, seul le Techno Classica de Essen fait mieux, en quantité du moins !

Le salon est donc un rendez-vous incontournable pour tous les collectionneurs d’italiennes. Les français sont bien évidemment présents dans les allées, mais aussi à travers plusieurs stands (on notera la présence de plusieurs vendeurs d’Automobilia bien connus, de Classic Auto Elec ou encore Classic Pare Choc). Mais on trouve aussi beaucoup d’allemands, de hollandais, de suisses et même des sud africains ou hong-kongais.
En même temps, c’est là qu’il faut être pour trouver LA pièce rare. Les italiens ont en effet beaucoup de plus de structures professionnelles assurant les refabrications, les ricambisti, que les français. Par contre, revers de la médaille, les prix sont parfois très élevés.
Quelques exemples : 30 € pour un caoutchouc de frein à main d’Alfa Roméo Giulia mais 350 € pour un commodo et une centrale clignotante de Lancia Flaminia !
Cela n’empêche pas de voir beaucoup d’exposants que l’on appellerait poliment « boursier » en France.

Ensuite, pour dénicher une voiture italienne haut de gamme, l’Auto e Moto d’Epoca est l’endroit. Si votre rêve est une Fiat 500, passez votre chemin, seuls des modèles irréprochables dont les prix frôlent les 15.000 € sont présents. Par contre, si vous êtes plus Maserati Sebring, vous en trouverez au moins une dizaine ici, entre les halls pour les particuliers et les halls pros.
On ne parle même pas des dizaines d’Alfa Roméo Giulia, des Coupé Bertone, et autres Porsche 911, que l’on trouve à chacun coin de hall.

Les vendeurs sont aussi en extérieurs. On retrouve par exemple tassées les unes contre les autres des Lamborghjini Countach, LM002, Miura et Bugatti EB110. La mise en valeur n’est pas le soucis n°1 de certains vendeurs.

Enfin, l’endroit est prisé des constructeurs eux-même. Si Ferrari ou Aston-Martin étaient présents l’an dernier et on fait l’impasse cette année, voir notre reportage ici, ils sont remplacés par Pagani et Jaguar, excusez du peu. Au menu des autres constructeurs présents (Mercedes, BMW, Fiat, Peugeot, Citroën, DS, Porsche, Tesla, MacLaren…), les dernières nouveautés côtoient les modèles sortis des musés pour l’occasion. C’est superbe et on ne voit ça, on se répète, qu’à Essen.

On ne peut conclure sans parler des clubs, souvent présents en tant que visiteurs en meute, mais bien peu font le déplacement sur stand. Le prix est certainement un des facteurs. Il n’empêche que quelques clubs mono-marque sont de la partie, de l’Autobianchi Club au Registro Aurelia, en passant par plusieurs clubs Land Rover, le Club Zagato et un club Audi Sport (!), et que quelques clubs locaux sont présents. Dans tous les cas les voitures présentées sont sublimes et les collectionneurs plutôt à l’écoute. C’est simple, il n’y a qu’ici qu’un club local présentera sur son stand une Ferrari FXX et une Lancia Delta S4 !

Bref, à tous points, le salon Auto e Moto d’Epoca de Padoue est un salon à faire une fois, ne serait-ce que pour s’en mettre plein les yeux et s’imprégner de ces voitures, communes là bas, mais si rares chez nous.

Pour mieux vous faire une impression, cliquez ici pour voir tout notre album.

Vous aimez ? Partagez !

5 réflexions au sujet de « Grand Format : Auto e Moto d’Epoca à Padoue »

  1. Ping : Retro Classics Stuttgart 2016 - News d'Anciennes

  2. Ping : Retour à l'Automotoretro de Turin - News d'Anciennes

  3. Ping : Techno Classica Essen 2016 - News d'Anciennes

Laisser un commentaire