L’Angleterre en Jaguar Type E, part 1 : Beaulieu

Jérôme est un fidèle lecteur de News d’Anciennes. On l’a déjà vu sur le site, via notre vidéo de sa belle Jaguar Type E 2+2, visible ici. On va le suivre pendant deux jours lors d’un road-trip qu’il a entrepris en Angleterre, au volant de sa belle anglaise.

Lors du tournage de la vidéo, j’avais dit que j’avais le projet de me rendre en Angleterre au volant de ma Jaguar, c’est maintenant chose faite et je vous emmène pour la première étape.
Pendant 4 jours j’ai parcouru plus 1500 kms dont 700 kms à travers l’Angleterre.
Pourquoi ce périple ? ,Simplement pour revenir dans le pays ou la voiture a été immatriculé pour la première fois et surtout visiter deux sites légendaires pour tous les passionnés d’automobiles anciennes : Beaulieu et Brooklands.

A la sortie du Ferry, première difficulté, la conduite à gauche. C’est très simple : toujours regarder à droite et aller à gauche dans un rond point, logique mon cher Watson. Par chance, ma Jaguar étant une anglaise d’origine, elle possède déjà le volant du bon côté. Malgré tout, durant le séjour, il fallait être très concentré et ne pas céder aux réflexes de conduite français.
Au programme de ces quatre jours, la visite de la côte Ouest de Dover à Brighton le vendredi, un meeting à Beaulieu dans la new forest avec visite du musée le samedi, un meeting Jaguar à Brookland avec le « test hill » et visite du site.
Enfin la visite du musée du spitfire pour les passionnées du légendaire warbird anglais le lundi Matin et retour en France sous un déluge de pluie durant 400 kms !

Petite anecdote. Ce samedi, il faisait très chaud 30°. Trop pour une vieille anglaise de presque 50 ans. Pour voir retomber la température d’eau, il a fallu employer les grands moyens :
Ouvrir le capot de 5 centimètres en glissant un mouchoir, ouvrir à fond le chauffage, la ventilation à fond et là comme par magie, l’aiguille retombait lentement pour arriver à 75°. J’ai pu parcourir les trente derniers kms en 1h30. L’autoroute était saturé. Tout le plaisir était pour moi.

Arrivée à Beaulieu

On arrive au Musée de Beaulieu (Biouliou en VO) en ayant une petite pensée pour Lord Montagu of Beaulieu, disparu il y a seulement quelques semaines.

Là on commence la visite du superbe National Motor Museum, passé au fil des ans d’une collection privée au statut de musée national, et on comprend pourquoi. Le National Motor Museum of Beaulieu abrite l’une des plus belles collections de voitures, de motos et de souvenirs d’automobile dans le monde.
Plus de 250 véhicules racontent l’histoire de l’automobile sur les routes et les circuits de Grande-Bretagne, du pionnier des origines à nos jours. L’élégance, la vitesse, l’insolite et l’improbable sont tous à l’affiche, ce qui fait de Beaulieu, le plus célèbre musée automobile du Royaume-Uni. Avec la plus ancienne datant de 1875, le National Motor Museum Trust possède une collection de 285 véhicules.

Les deux roues ne sont pas oubliés et sont mises dans leur contexte pour mieux les apprécier.

On passe ensuite devant un garage des années 30 reconstitué. Outils et déco d’époque recréent une superbe ambiance, on s’y croirait.

Road trip Beaulieu 17

Enfin, dernière partie, entièrement consacrée aux voitures anglaises qui allaient chercher les records de vitesse au début du siècle dernier. Les voitures sont entourées par des films qui mettent parfaitement dans l’ambiance.

En sortant du musée, on est pas dépaysé, ce jour là un rassemblement de voitures anciennes a envahi les lieux !

La journée est finie, on se prépare pour demain, la plus grosse journée de ce périple avec la visite de Brooklands, son anneau mythique, son musée et sa test hill !

Vous aimez ? Partagez !

Une réflexion au sujet de « L’Angleterre en Jaguar Type E, part 1 : Beaulieu »

  1. Ping : Les expositions de Retromobile continuent de se dévoiler - News d'Anciennes

Laisser un commentaire