Goodwood Revival, les plateaux

Les événements sont nombreux à Goodwood, y compris pour les voitures anciennes. Mais le Goodwood Revival reste la référence absolue, tant pour les course sur la piste que l’ambiance dans les paddocks.

Imaginez simplement que là bas, le dress-code que les événements français (Le Mans Classic et Chantilly en tête) essayent d’imposer, soit respecté par tous les participants !

C’est ce qui va se passer sur le circuit de Goodwood, le vrai circuit, pas la montée de colline de Lord March, du 11 au 13 Septembre. L’atmosphère sera certainement au rendez-vous, et les plateaux seront comme toujours remplis de voitures de légende.

Une première démonstration, comprenez une course, mettra en scène des McLaren, une quinzaine au total, qui ont couru avec Bruce McLaren au volant ou en tant que manager. C’est en effet sur la piste de Goodwood que le Néo-Zélandais a perdu la vie en 1970 lors de tests d’une de ses voitures de Can-Am.

Du côté des autres plateaux, on trouvera du beau, tant au niveau des voitures que des pilotes.
Le RAC TT Celebration Race avec des GT Fermées des années 1960 à 1964. On y trouvera des AC Cobra, des Ferrari 250 et 330, des Jaguar Type E, des Aston Martin DB4 GT et du côté des pilotes, des noms comme Richard Attwood, Jackie OliverLudovic Caron,

Le St Mary’s Trophy, rassemblera au Goodwood Revival des saloon cars des années 1960 à 1966, avec des Mini Cooper, des Ford Lotus Cortina, Jaguar MkII, Alfa Rome 1600 GTA, et des pilotes tels que Nicolas Minassian, Andy Priaulx, Tom Kristensen, Christian Horner (patron de Red Bull), Davids Richards, David Brabham, Jocehn Mass, Jackie Oliver ou Andy Wallace !

Le Bary Sheene Memorial Trophy avec des motos des années 1960, des BMW mais surtout des Norton.

Le Brooklands Trophy avec des voitures d’avant guerre ayant connu cet anneau mythique, tel que des Alfa Romeo 8C, des Aston Martin International ou Brooklands, des Talbot, mais ici pas de très grands noms.

Le Whitsun Trophy regroupant des prototypes d’après 1965, des Lola T70, des Ford GT40, des McLaren avec des pilotes tels que Shaun Lynn, Michael O’Shea, bref des habitués du Tour Auto.

Le Fordwater Trophy avec des voitures de sport construites entre 1948 et 1954 parmi lesquelles des Jaguar XK120, des Fiat 8V, des Lotus, des Frazer Nash.

Le Lavant Trophy, réservé aux Ferrari à freins à tambours avec une majorité de Ferrari 250 GT et les pilotes Emmanuelle Pirro et Carlos Monteverde.

Le Sussex Trophy pour les ex voitures du championnat du monde des voitures de sport des années 1955 à 1960, avec des Jaguar Type D, des Aston Martin DBR1, des Lister, des Maserati Birdcage, etc.

Le Freddie March Memorial Trophy, des voitures ayant participé aux 9h de Goodwood entre 1952 et 1955, des Jaguar Type C, des Austin-Healey 100, des Allarddes Aston Martin DB3, et des pilotes tels que Derek Bell, Jochen Mass et Andy Wallace.

Enfin, quatre plateaux de monoplaces :
Le Goodwood Trophy avec des voitures de Grand Prix des années 1930 à 1950, pré-F1, des ERA, Frazer Nash, Maserati, et Talbot.

Les Richmond and Gordon Trophies pour des F1 des années 1954 à 1960.

Le Glover Trophy pour les F1 de 1.5 litre des années 1961 à 1965.

Le Earl of March Trophy avec des Formule 3 des premières années.

En plus de cela, une parade réunira des Land Rover Defender dont la production a été arrêté il y a quelques semaines, et dans les airs, de nombreux Spitfire, Hurricanes et autres gloires de la Royal Air Force seront en démonstration.

Dépêchez vous de prendre vos places et d’acheter vos costumes !

Vous aimez ? Partagez !

3 réflexions au sujet de « Goodwood Revival, les plateaux »

  1. Ping : Programme Goodwood Revival 2015 +LiveTweet +LiveStream

Laisser un commentaire