On a testé pour vous : l’Austin Healey 3000 MkIII

Lors de notre visite à Mulhouse à la Cité de l’Automobile (article ici) on a pu essayer des automobiles anciennes avec My Classic Automobile (article ici), la première voiture essayée, une Austin Healey 3000 MkIII.

Petite histoire de l’Austin Healey 3000

L’Austin-Healey 3000 peut résumer à elle seule le « gros cabriolet à l’anglaise ». Même si la MG B est un autre symbole, les deux voitures ne boxent pas dans la même catégorie. La MG est un quatre cylindres, populaire, l’Austin-Healey, c’est la grosse voiture, avec le 6 cylindres et les performances qui vont avec.

Elle apparaît en 1959 comme la remplaçante de l’Austin-Healey 100-6. La MkI, première version de la voiture, en reprend la carrosserie mais s’équipe d’un nouveau 6 cylindres en ligne de 2912 cm³, d’où le nom de 3000.

Ici on a affaire à une MkIII, donc la troisième évolution du modèle. La voiture apparaît en 1963 et sera produite à 17.700 jusqu’à l’arrêt du modèle en 1967. Le moteur est ici porté à 148 ch, le poids est de 1180 kg.

La conduite d’une Austin-Healey : un bonheur presque complet.

La voiture est superbe et le temps aussi. La piste d’essai est toute petite mais ce sera un bon début. A vrai dire, je ne me lancerais pas dans le Turini tout de suite. On ne se fera pas de frayeurs, surtout que c’est une grande première pour moi de combiner cabriolet + 6 cylindres + propulsion.

L’installation se fait très bien dans la voiture, mais un problème d’ergonomie apparaît assez vite, pour moi et mon 1m72. Je dois m’avancer pour toucher les pédales et je me retrouve assez près du gros volant vertical. En plus de cela le pédalier est fait d’une manière qui n’est pas spécialement pratique pour moi.
La pédale d’accélérateur est en effet décalée par rapport aux deux autres : elle est suspendue, très à droite et plus proche de moi que les deux autres pédales. Du coup pour passer du frein à l’accélérateur, il faut que je ramène ma jambe vers moi et le genou vient presque taper dans le volant. En plus du coup de main, il faut le coup de pied !

Une fois la voiture lancée et la décomposition des mouvements de la jambe droite forcée, décidément ce n’est pas naturel, le reste parfait. Le circuit n’est pas large mais sa forme d’anneau permet d’accélérer jusque près de 90 km/h. Le levier de vitesse se manie très bien avec ses petits débattements. Mais en fait on en a presque pas besoin. La seconde est suffisamment longue et le moteur suffisamment coupleux pour ne pas avoir à changer trop de rapports. On a pas vraiment l’occasion de monter dans les tours et d’aller chercher les chevaux. La voiture est conduite ici comme le font la plupart des propriétaires : en bonne GT, sur un rythme de balade.

La direction est ferme mais pas trop lourde, à vrai dire elle est plus légère que sur la Simca 1100 que je connais si bien.
On s’amuse sans trop avoir besoin de piloter, la voiture est dans un superbe état et le temps est très appréciable dans ce cabriolet. Bref du bonheur, qu’on trouve forcément trop court !

Dans tous les cas, un test plus long serait un bon indicateur pour mieux connaître la voiture.

Conduire une Austin Healey 3000

En fait ce n’est pas si compliqué. En dehors de My Classic Automobile, de nombreuses société proposent la location de ce bolide. La voiture est en effet un mythe et beaucoup l’ont compris.

Enfin il n’est pas si difficile d’acheter une Austin Healey 3000, que ce soit sur des site de vente en ligne, ou chez les marchands d’automobiles anciennes. Les voitures dans un superbe état sont légion et il y en a pour tous les choix, mais pas toutes les bourses.

Pour le prix, comptez entre 50.000 et 100.000 € pour une auto roulante, l’état général fera la différence, toutes les voitures sont belles de loin, mais pas forcément de près !

Note globale :

5 etoiles

Avantages

Inconvénients

– Un cabriolet anglais mythique Le pédalier, pas adapté à tout le monde –
– Moteur puissant et coupleux Le prix très élevé –
– Ligne à couper le souffle
– Voiture assez répandue
Rareté 4 etoiles
Prix 50.000 à 100.000 €

Vous aimez ? Partagez !

9 réflexions au sujet de « On a testé pour vous : l’Austin Healey 3000 MkIII »

  1. Ping : Retour à Silverstone Classic | News d'Anciennes

  2. Ping : Edito : on laisse le moteur refroidir en août ! | News d'Anciennes

  3. Ping : On a testé pour vous : la MG A « Le Mans  | «News d'Anciennes

  4. Ping : On a testé pour vous : la Peugeot 204 Coupé - News d'Anciennes

  5. Ping : Grand Format : Traversée de Paris hivernale 2016 - News d'Anciennes

  6. Ping : Le Grand Prix de Limoges 2016, Plus Grand, Plus Beau - News d'Anciennes

  7. Ping : Idées de cadeaux de noël : la Panoplie du Gentleman Driver - News d'Anciennes

Laisser un commentaire