Modèles à la Une : BMW 2002 Turbo

Bien qu’il ne s’agisse pas vraiment d’une icône du sport automobile à proprement parler, cette BMW survitaminée a belle et bien sa place dans notre rubrique sportive.P1070639_resultat

La voiture de route la BMW 2002

La base de cet engin est la BMW 2002. Apparue en 1968, la voiture est un mix entre une caisse d’une 1600-2 et le moteur monté dans les BMW 2000. La carrosserie coach (2 portes) et le moteur performant font de cette voiture une bonne base pour des déclinaisons sportives. Le moteur de base fait 100 ch, mais une autre version existe, la 2002 Ti, avec un carburateur double corps et qui sort, du même 1990 cm³, 120 ch ! On citera dans les déclinaisons le « cabriolet » Baur qu’on vous présente en vidéo ici.

La version Turbo est présentée au salon de Francfort en 1973, elle ne mit pas longtemps avant de déchaîner les foules ! Alors que la première crise pétrolière frappe brutalement tout les pays développés, BMW dévoile une véritable bombe.
Mais ce n’est pas la seule polémique qui entoure cette voiture. L’objet du délit : le bandeau « 2002 turbo » écrit à l’envers sur le bas du bouclier avant. Cette inscription est à l’époque interprétée comme un « bouge de là que je passe ! ». A une époque ou l’on commence à voir fleurir les limitations de vitesse, la 2002 n’est pas vu d’un bon œil par les politiciens et autres défenseurs de la route.

La fiche technique fait saliver, le moteur sort alors 170ch, grâce à l’ajout d’un turbocompresseur KKK, le poids est contenu à 1080kg, ce qui permet à la voiture des performances de premier plan. La vitesse de pointe n’est pas exceptionnelle, 211 km/h, mais vu la face avant, peu aérodynamique, c’est déjà bien.

La voiture abat le 0 à 100 km/h en 6.9 secondes.Et pourtant cette voiture est là pour aider BMW à renflouer ces caisses durant la crise mais elle est également destinée à promouvoir la suralimentation triomphant en sport automobile. Si la Chevrolet Corvair conserve la primeur de cette technologie appliquée à l’automobile, BMW fût néanmoins le premier à la proposer en Europe.

Une superbe saison en compétition pour la BMW 2002 Turbo

En 1969, BMW est le premier à aligner une voiture à moteur turbo en Championnat d’Europe de voitures de Tourisme. Cette BMW survitaminée, appelée 2002 TIK délivrait jusqu’à 290 ch, au gré d’une fiabilité très limitée, du au manque de connaissance sur la suralimentation. La voiture est donc apparue en compétition bien avant la « street version ».

La BMW 2002 TIK remporte sa première victoire au Grand Prix de Belgrade le 20 Avril 1969 avec Dieter Quester, pour sa première sortie, au milieu des 2002 Ti et 1600 Ti.
Deux voitures sont engagées à Brno, Basche est 2e, devancé par une Ti normale, Hubert Hahne abandonne.
Pour les 6h de Brands Hatch, la victoire revient au duo Quester-Hahne, Craft et Basche, sur la deuxième voiture, abandonnent.
Au Nürburgring, les deux voitures, celles de Glemser / Basche et Quester / Hahne abandonnent.
Aux 24h de Spa-Francorchamps, Hahne / Basche sont les seuls engagés et ne terminent pas.
A Zandvoort, fin août, Basche fait 2e, Quester est 4e.
A Jarama, le 28 Septembre, Quester remporte la course de 3h sur la seule voiture engagée.
La saison se termine le 5 Octobre en Suisse sur la montée de Marchairuz, par la victoire de Quester sur la seule voiture engagée.

Dieter Quester est sacré Champion d’Europe des pilotes, BMW l’emporte avec les résultats des 2002 Ti « normales » et Turbo.

Dès l’année suivante la TIK sera remplacée par la 2800 CS, qui fait confiance à un 6 cylindres, en tant que figure de proue.

Mais le plus important est que cette voiture a joué pleinement son rôle de banc d’essai et de laboratoire roulant. Le turbocompresseur ainsi soumis à l’épreuve de la compétition va débarquer sur de nombreuses sportives durant la décennie 80, notamment en Gr B, mais va contribuer au développement de cette technologie que l’on retrouve sur beaucoup de modèle actuels.

Il est aujourd’hui difficile de se procurer une BMW 2002 Turbo, d’abord du fait de sa rareté, seuls 1672 exemplaires sont sortis des chaînes de BMW. La belle a fait les frais de nombreux préparateurs du dimanche, des fous de tuning ou encore des apprentis drifteurs… En plus de ça on trouve sur le marché nombre de répliques de Turbo…

La facture pour l’acquisition d’un exemplaire original en bon état s’en retrouve donc salé, très salé. Mais cela reste néanmoins un bon investissement et surtout un grand plaisir.

Vous aimez ? Partagez !

Une réflexion au sujet de « Modèles à la Une : BMW 2002 Turbo »

  1. Ping : Modèles à la Une : BMW 2002 Turbo - Mascotte Assurances vous propose sa revue de presse retro !

Laisser un commentaire