Modèles à la Une : Les gloires du Rallye : Lancia Rallye 037

On en a vu quelques unes récemment à Turin, la Lancia 037 est un monstre de rallye, pourtant relativement méconnu.

Descendante directe des Lancia Montecarlo Gr5 championne du monde en 1979, 1980 et 1981, la Lancia Rallye 037, dévoilée fin octobre 1981 est considérée comme la première « vraie » GrB à voir le jour. Elle succède à la légendaire Stratos dont elle reprend en partie l’architecture de conception.

Une conception pour la course

Il s’agit d’une stricte deux places, deux roues motrices, hyper légère. Si elle reprend la cellule centrale de la Beta Montecarlo, son moteur lui est dérivé de la Fiat 131 Abarth. Le quatre cylindres de 1995cm3 est maintenant installé en position longitudinale pour simplifier le travail des mécaniciens lors des assistances. Il est suralimenté par un compresseur et développe 265ch dans sa première version à carburateur double corps Weber. Ce compresseur volumétrique, bien qu’il fournisse une puissance inférieure à un turbocompresseur, permet de délivrer sa puissance de manière plus régulière, à tous les régimes, sans temps de réponse.

Grâce à diverses améliorations moteur et à son châssis monocoque en aluminium prolongé par deux faux châssis tubulaires qui supportent les suspensions à l’avant et le moteur et la transmission à l’arrière, la version de course développera finalement 320ch pour 980kg. La version de route nommée « Stradale » devra, elle, se contenter de 205ch pour 1170kg.

Les débuts en course de la Lancia 037

Si elle fait ses débuts en avril 1982 en championnat d’Europe, sa première confrontation internationale a lieu à l’occasion de l’édition 1982 du Tour de Corse, cinquième épreuve du championnat du monde. Deux voitures sont confiées à Markku Alén et Attilio Bettega : Alén termine neuvième tandis que Bettega est victime d’une violente sortie de route qui met en évidence sa fragilité. Cet accident conduit à la réalisation d’une évolution à portes en kevlar qui apparaît au rallye de Madère. La 037 reçoit également un système d’injection mécanique Bosch en lieu et place des carburateurs, complété par une injection d’eau.

À partir du RAC, ultime épreuve de la saison, les Lancia expriment leur potentiel face aux Audi quattro, Alén terminant quatrième du classement général à 10 minutes d’Hannu Mikkola et premier en groupe B (les Quattro et Opel Ascona évoluent encore en groupe 4).

Fin 1982, Les problèmes de fiabilité du moteur, de la transmission et de tenue de route sont résolus : la maturité de la 037 coïncide avec le véritable démarrage du GrB en 1983. Et c’est au terme d’une lutte acharnée et après avoir décompté ses plus mauvais résultats (dont deux non-participations) remporte le Championnat du monde des rallyes avec 2 points d’avance sur Audi. Il s’agit du dernier titre d’une deux roues motrices en championnat du monde des rallyes.

En 1984, Lancia engage une évolution de la 037 dès le rallye inaugural de Monte-Carlo. La cylindrée est portée à 2 111 cm3 avec suralimentation, la limite de classe étant de 2 142,8 cm³ (soit 3 litres en équivalence atmosphérique). Par rapport à la version originelle, des modifications sont apportées à la carrosserie pour répondre à la concurrence des Renault 5 Turbo, des nouvelles Audi Quattro ou encore des Peugeot 205 Turbo 16 qui font leurs débuts en compétition.

Bien que la 037 propulsion soit encore engagée, Lancia comprend que l’avenir est aux transmissions intégrales et Cesare Fiorio fait accélérer le développement de la Lancia intégrale, et la Delta S4 (S pour Suralimentée, 4 pour 4 roues motrices) est présentée en décembre (elle ne sera homologuée qu’en 1985, trop tardivement pour influer sur le Championnat du monde des rallyes 1985). Lancia limite donc son programme sur le championnat 1985 avec une 037 déjà à la peine en 1984.

Elle ne supporte plus la comparaison face aux Audi quattro Sport et Peugeot 205 Turbo 16, surtout face à la version Evolution 2 de cette dernière, engagée à partir du Tour de Corse, épreuve dramatique pour l’écurie italienne puisqu’Attilio Bettega y est victime d’un accident mortel en percutant un arbre dans la spéciale de Zérubia…

Vous aimez ? Partagez !