Grand Format : News d’Anciennes à l’Automotoretro de Turin

L’an dernier, Thomartini s’était déjà déplacé à Turin pour l’Automotoretro. Cette année, c’est à moi d’y aller. Petit tour de ce double salon Italien.

Pourquoi double ? C’est simple, il y a en réalité deux salons couplés : l’Automotoretro et l’Automotoracing, l’un orienté sur les voitures anciennes, l’autre sur les voitures de sport.
On va vite passer sur l’Automotoracing, quelques voitures de courses, principalement moderne mais avec quelques Lancia Delta Intégrale, S4 et 037, mais surtout une grosse partie du salon dédiée aux chapters locaux Harley Davidson et la moitié du hall dédiée au Tuning. Heureusement, on peut profiter de ces Lancia en faisant un tour sur l’esplanade, bien remplie de Delta.

Mais la partie qui nous intéresse plus, c’est l’Automotoretro, qui se tient sur quatre halls. Grosse particularité, le lieu, l’ancienne usine Fiat du Lingotto, toujours debout avec son anneau sur le toit, mais entièrement désaffectée. Le premier est entièrement dédié aux pièces, miniatures et automobilia. Comme à Padoue, on retrouve beaucoup de français, à la fois dans les allées et au niveau des exposants. Niveau pièces, c’est plus petit que Padoue, mais c’est quand même suffisant pour restaurer la plupart des Alfa Roméo, Fiat et Lancia.

Second hall, on retrouve encore quelques pièces (dont le stand Classic Auto Elec) et surtout des stands de vendeurs de voitures. Ici encore, Fiat, Lancia, Alfa Roméo sont les marques les plus représentées mais on trouve aussi nombre de Ferrari, Jaguar, et quelques françaises ! Les constructeurs et clubs sont aussi représentés dans ce hall.

Enfin, dernier hall, occupé par les vendeurs de voitures et un grand espace dédié à Mercedes. Si quelques classiques sont là, notamment le club 300 SL Italia, c’est avec des voitures modernes que la marque à l’étoile a rempli la plupart du hall. On avait déjà vu ça à Padoue, néanmoins ça détonne un petit peu. Heureusement les vendeurs proposent une belle variété de voitures.

Enfin dernier hall, avec une moitié dédiée à des voitures à vendre, et une autre dédié aux vendeurs de miniatures.

Pour conclure, un bon salon, mais moins sympa que celui de Padoue. Si l’on devait comparer à un salon français, on serait sur un salon du type Rouen. Grand, sympa et éclectique, de quoi passer un bon moment, mais qui reste un ton en dessous.

Pour voir toutes les photos de ce salon, cliquez ici.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

2 commentaires sur “Grand Format : News d’Anciennes à l’Automotoretro de Turin

Laisser un commentaire