Vente Bonhams au Grand Palais : Photos et Résultats

Thomas du site South Car Photography était au Grand Palais pour assister à l’exposition des voitures mises en vente par Bonhams. L’occasion pour nous de vous montrer toutes les photos et les résultats de la vente.

Une nouvelle fois cette année, la maison d’enchères Bonhams organisait sa vente parisienne au Grand Palais. Le célèbre monument, construit pour l’Exposition Universelle de 1900, est un lieu privilégié pour exposer des automobiles de prestige, avec sa verrière et ses perspectives idéales pour les photos.

Cette vente, intitulée “Les Grandes Marques du Monde au Grand Palais”, se déroulait pendant la semaine de Retromobile et était évidemment un rendez-vous incontournable. Elle dispersait des objets liés à l’automobile, des motos, des voitures mais aussi comme vous le verrez un bus ainsi qu’un bateau !

Nous étions évidemment présents pour effectuer un compte-rendu en images de l’événement. Dès notre arrivée, nous en prenons plein les yeux. Les véhicules choisis sont tous plus beaux les uns que les autres et nous ne savons par où commencer.

Ce sont les Anglaises qui ont fait mouche lors de cette vente avec deux Aston Martin dans les trois premières places. C’est une Aston DB5 Cabriolet de 1965 qui s’est vendue le plus cher avec un prix de 1.897.500€. En seconde place on trouve une Alfa Roméo 6C 1750 Gran Sport de 1930 partie à 1.184.500€. Elle devance une DB4 Cabriolet de 1962 adjugée 1.219.000 €.

Pour le reste, on laisse Thomas vous guider :
Attaquons donc par cette Lancia Stratos Gr.IV de 1974, restée invendue et pourtant magnifique. Restons dans les italiennes avec une jolie lignée de véhicules préparés par Abarth. Nous retrouvions par exemple une 750 Spider de 1958 bleue vendue pour 42.550 € mais aussi une 1300 GT grise de 1965 partie à 128.800 €.

Très belle configuration bleu foncé/intérieur rouge pour cette Fiat Dino Spider 2400 de 1971 (138.000 €) et une rare Cisitalia 303 DF de 1953 (74.750 €).

La verrière offre vraiment un superbe fond aux clichés. Ici, une Studebaker President Coupé de 1955 (23.000 €) et une Facel-Vega Excellence 1958 ayant appartenu à Ava Gardner (invendue) et une autre Facel Vega : une Facel II de 1962 (invendue).

Les françaises n’étaient pas donc oubliées, à l’image de ces deux Renault 5 Turbo : une Turbo 2 de 1986 (80.500 €) et une version aux spécifications Tour de Corse de 1980 (115.000 €).

Les Delahaye étaient nombreuses cette année, à l’image de cette 135 M Cabriolet Antem de 1949 (322.000 €), une Delahaye 135 M Cabriolet Pennock 1946 (invendue), et une 135 M Cabriolet Langenthal 1938 (149.500 €). Deux modèles identiques à vendre, des Delahaye 235 MS Coupé Chapron (126.500 € et invendue).

La marque aux chevrons était bien représentée. D’abord, une Traction 11 BL Cabriolet 1939 (184.000 €), puis une rare DS 19 de 1956 survivante (25.300 €), une SM de 1971 (27.600 €) et ID 19 de 1965 (16.100 €), une DS 19 Cabriolet Chapron 1965 (149.500 €), et enfin, une DS 21 Le Dandy Chapron 1965 (invendue).

Du côté des autres franaises, une Bugatti Type 57 Ventoux de 1936 a été vendue 437.000 € et un ancêtre Renault Type G Tonneau de 1902 103.500 €.

Gros coup de coeur pour cette Bentley Continental Type R carrosserie Franay de 1955 qui fut exposée au Grand Palais cette même année soit il y a pile 60 ans ! (Invendue) puis un changement d’ambiance avec une AC Cobra 289 MkII 1966 (937.250 €).

Place ensuite à la démesure avec une Isotta-Fraschini 8A SS Cabriolet Castagna 1930 (931.500 €) et une Renault 40 CV Torpédo blanche de 1925 (invendue).

Les Ferrari étaient toutes regroupées, laissant pourtant la place à l’Alfa Romeo 6C 1750. Nous trouvions par exemple une 365 GTB/4 1970 convertie en Spider par Bachelli & Villa (649.750 €), ainsi qu’une Testarossa de 1989 (109.250 €), une FXX de 2007 (amendée) et une une F40 de 1990 (724.500 €). Autre couleur que le rouge, une sublime 365 GT 2+2 de 1968 (241.500 €) et une 330 GT de 1966 (264.500 €) et une 250 GTE 1961 (287.500 €).

Les voitures sont regroupées par marque ou par style. Dans cet alignement, une Aston Martin DB6 de 1970 (270.250 €).

Passons à la rangée suivante. D’abord, une Talbot-Lago T26 Cabriolet Graber de 1953 (invendue), puis cinq sublimes Alfa Romeo : dans l’ordre, une 6C 2500 SS Cabriolet Pininfarina 1948 (379.500 €), une 6C 2500 Sport Cabriolet Ghia 1947 (264.500 €) et 6C 2500 Sport Freccia d’Oro Découvrable 1949 (invendue) et une Alfa Romeo 6C 2300 B Pescara Pininfarina 1937 (amendée).

On continue avec une peu commune Maserati Quattroporte 1968 (51.750 €), et des Jaguar, qui sont monnaie courante dans les événements autos. Ici, une XK140 SE Roadster de 1955 (invendue).

Poursuivons dans les voitures rouges avec une Stanguellini-Fiat 1958 (80.500 €) et on en change avec une Bentley Azure de 2002 (invendue).

Comme énoncé en début d’article, Bonhams mettait aussi à la vente un bus, à savoir un Renault TN4B de 1931 dans son jus (9.200 €).

Bonhams permettait aussi d’admirer l’intérieur d’une Renault Dauphine grâce à un modèle de salon dévoilant ses organes internes.

La vente contenait aussi des motos de toutes sortes.

Merci à Thomas de South Car Pohotgraphy pour ce reportage et ces photos.

 

Vous aimez ? Partagez !

4 réflexions au sujet de « Vente Bonhams au Grand Palais : Photos et Résultats »

  1. Ping : Edito : de Février et Retromobile à Mars et Reims | News d'Anciennes

  2. Ping : Vente Bonhams : Les Grandes Marques du Monde au Grand Palais - News d'Anciennes

  3. Ping : 2015 : le best of de Thomas - News d'Anciennes

  4. Ping : Catalogue de la vente Artcurial de Retromobile, partie 1 - News d'Anciennes

Laisser un commentaire