Qui a gagné les 24h du Mans 1965 ?

Ce pourrait être le titre d’un album de Michel Vaillant, pourtant c’est l’histoire bien réelle des 24h du Mans 1965.

Ferrari 250 LM by IgnisL’histoire, et le palmarès de l’ACO retiennent que cette année là, Ferrari a gagné la dernière de ses 9 victoires. L’autrichien Jochen Rindt et l’américain Masten Gregory ont bouclé 348 tours pour remporter les 24h du Mans 1965 au volant de la Ferrari 250 LM du North American Racing Team.
Avec 5 tours d’avance le duo avait triomphé de la meute de Ferrari engagées et des Ford GT 40, engagées pour la 2e fois, et qui malgré le meilleur tour et la pole, laissent la victoire à Ferrari, aucune Ford n’étant à l’arrivée.

Seulement il existe une polémique sur l’identité des pilotes. L’équipage fait pourtant rêver.

Rindt et gregory : deux pilotes de bon calibre

L’autrichien Rindt a 23 ans. Il a débuté fin 1964 en Formule 1 sur une Brabham privé en courant un Grand Prix. Sans résultat majeur il est pourtant engagé par l’équipe d’usine Cooper. Il commence l’année sans réellement faire de bons résultats en F1. En endurance, une 3e place aux 1000 km du Nürburgring sur une 904-8 avec Jo Bonnier lui ouvre les portes de Ferrari. Dès l’année suivante, il se classera 3e du championnat du monde de F1, qu’il remportera à titre posthume en 1970.

Masten Gregory est américain et en 1965 il a 33 ans. Il est en F1 depuis 1957 et a couru sur Maserati, Porsche, Cooper, BRM et Lotus. En 1965 ce ne sont pas ses premières 24h du Mans, loin de là, il les a toutes disputées depuis 1955. Il a couru sur Ferrari 750, Jaguar Type-D (trois fois), Maserati Birdcage, Porsche 718, Ferrari 250 GTO (deux fois dont déjà une avec le NART) et en 1964 il a même engagé sur les voitures de « l’ennemi » Ford avec la GT 40 ! Pourtant il n’a pas vu beaucoup l’arrivée, avec une cinquième et deux sixièmes places.

Les 24h du Mans 1965

Masten Gregory pilote malgré des problèmes de vue qui l’obligent à porter de grosses lunettes. Et la nuit, il lui devient très difficile de conduire. A ce moment là, le brouillard est tombé, ce qui n’arrange rien. L’américain s’arrête aux stand et la voiture change de pilote.

Ferrari 250 LMEt c’est là que la polémique prend. Jochen Rindt est introuvable. Peut-être parti au restaurant à Paris, bref il est introuvable. Luigi Chinetti, patron de North American Racing Team, tente un coup de Poker. Il appelle le pilote suppléant, un certain Ed Hugus. Il n’est pas un inconnu pour autant. Inscrit en tant que pilote de réserve sur la voiture, il devait courir sur une autre voiture qui n’avait pas été finie à temps. Pilote du NART et premier concessionnaire Shelby il avait déjà couru 9 fois les 24h du Mans entre 1956 et 1964 avec pour meilleurs résultats deux 7e places en 1958 et 1960 et une victoire de classe en 1956.

Hugus aurait piloté plusieurs heures, revenant progressivement sur le leader, la Ferrari 250 LM de Dumay / Gosselin. Au matin, il laisse le volant à Gregory. Jochen Rindt qui a réapparu reprendra le volant par la suite. Et ils gagneront la course à la suite d’une crevaison qui a endommagé la Ferrari de Dumay.

Et du coup Hugus n’aura jamais été vainqueur, les règles disaient que si le pilote de réserve prenait le volant, l’un des pilotes remplacés ne pouvait pas reprendre le volant. Hors dans les stands à minuit, aucun commissaire n’a noté le changement. Et les deux pilotes ayant reconduit, avouer ceci aurait entraîné une disqualification. Chinetti n’a rien dit, et Hugus n’a rien gagné.

Photos : Wikimedia / Ignis – RM Auctions

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

1 commentaire sur “Qui a gagné les 24h du Mans 1965 ?”

Laisser un commentaire