Modèles à la Une : Shelby Omni/GLH-S

Comment être original lorsque notre voiture a, en apparence, été produite à près d’un million d’exemplaire ? Et bien ce n’est pas facile à trouver mais on peut choisir la Shelby Omni ou GLH-S. Vous connaissez la GT350 et la GT500, la Cobra bien sûr et bien voici une bien étrange voiture pour votre collection de Shelby.

Avant la Shelby Omni, la Dodge Omni

Au tout départ de l’histoire du véhicule, il y a Simca. La marque française pense a remplacer la Simca 1100 par une nouvelle voiture : la Horizon. Lancée avec le moteur poissy la voiture est d’abord appelée Simca-Chrysler Horizon. Avec le rachat de Simca par Peugeot, la voiture devient Simca-Chysler-Talbot Horizon puis Talbot Horizon. Elle sera produite de 1977 à 1987 à 869.000 exemplaires.

Mais quand Chrysler revend Simca à Peugeot, la marque américaine emporte dans ses cartons la Horizon. En effet, la marque qui possède aussi Plymouth et Dodge leur fait vendre sur le marché américain les Dodge Omni et Plymouth Horizon. Les voitures sont révolutionnaires : ce sont les premières tractions à moteur transversal présents sur le marché américain. Le moteur est différent puisque c’est un 1.7 L d’origine Volkswagen. Le 2.2 L qui arrivera en europe chez Peugeot et Talbot est également présent à partir de 1981. Enfin le Poissy arriva dans sa version 1,6L en 1983.
Les voitures seront produites trois ans de plus et à presque autant d’exemplaires que la version européenne. Au titre de voiture de l’année de la Talbot, la Omni répond en étant voiture de l’année du magazine Motor Trend en 1977.

Le sorcier Shelby appose sa patte

Et Shelby dans tout ça ? En 1986 Shelby jette son dévolu sur la Omni pour en faire la Shelby GLH-S ou la Shelby Omni. Le moteur accueilli sous le capot est le 4 cylindres en ligne turbocompressé d’origine Chrysler. Préparé il arrive à 175 ch et 23.7 N.m. La préparation regroupe une nouvelle rampe de carburant, des papillons de gaz plus grands, un turbo plus gros, des échangeurs air/eau, bielles forgées et coussinets TriMetal…  Tout ça emmène la voiture à 209 km/h et le 0 à 100 est bouclé en seulement 6.5 seconde.
Du coté esthétique, les volants et leviers de vitesse sont tirés respectivement de chez Izunal et Momo ainsi que quelques autocollants spécifiques.

La Shelby Omni est modifiée directement en Californie chez Shelby et les voitures sont vendues en tant que Shelby et non en tant que Dodge. Produite à seulement 500 exemplaires, la Shelby Omni n’a jamais pu être engagée dans les catégorie stock cars qui réclamaient alors plus de 1000 exemplaires.
En 1987, la voiture est remplacée par un dérivée de l’Omni, la Dodge Charger, elle aussi revue par Shelby.

Dans tous les cas, cette voiture reste particulièrement atypique. Pour 15 à 20.000 $ la voiture peut encore être dénichée aux états-unis. Si l’on raisonne en Talbot Horizon, certes cela fait un sacré pactole. Par contre, imaginez vous au volant de cette voiture à un rassemblement, parquée entre des Cobra et des GT 500…

Photos : RM Auctions Sotheby’s sur la vente de Monterey.

Vous aimez ? Partagez !

3 réflexions au sujet de « Modèles à la Une : Shelby Omni/GLH-S »

  1. Ping : Vue dans la rue : une Talbot Horizon en balade - News d'Anciennes

  2. Ping : Vue dans la rue : une Talbot Horizon en balade – Restauration voitures

  3. Ping : RM Auctions Sotheby's à Monterey, des Pedigrees d'exception et des Millions - News d'Anciennes

Laisser un commentaire