Modèles à la Une : Les gloires du Rallye : FIAT 131 Abarth

Une simple berline devenue une reine des rallyes. En huit mots on peut résumer l’extraordinaire Fiat 131 Abarth. Mais si vous voulez en savoir plus, on vous détaille ici sa carrière.

La Naissance de la Fiat 131 Abarth

La Fiat 131 Mirafiori a été présentée au salon de Turin en 1974. Appellation faisant référence à son lieu de production : l’usine Mirafiori en banlieue de Turin.
Dans un contexte économique difficile suite au premier choc pétrolier, la Fiat 131 ce veut être une voiture fiable, robuste et sûr, « conçue pour que vous la gardiez 10 ans » d’après le slogan de l’époque.

Cependant il faudra attendre 1976 pour voir apparaître la seconde génération de 131 et avec elle une version Abarth ! Il s’agit d’une berline 2 portes, motorisée par un 4 cylindres 1995cc Fiat de 140ch a l’avant, pour un poids de 980kg. C’est une propulsion avec boite à 5 rapports et pouvait atteindre 190km/h !

C’est cette version qui remplacera la Stratos en championnat du monde des rallyes. A l’inverse de celle-ci la 131 est à la base un modèle grand public conçu pour une utilisation quotidienne. Il fallut donc grandement la modifier : suppression des pare-chocs, élargissement des voies, cure d’allègement maximale (portières et toit en aluminium, coffre, spoilers et passage de roues en composites…), remplacement du carburateur double corps par une injection mécanique ce qui permit d’augmenter la puissance jusqu’à 235ch.

Du fait du règlement, la Fiat 131 Abarth n’a été produite qu’a 400 exemplaires pour permettre l’homologation en Gr4 ce qui en fait maintenant une voiture de collection très recherchée !

La Fiat 131 Abarth, chasseuse de titres

La voiture qui va courir en course prend le nom de Fiat 131 Abarth Rally Corsa. Son premier engagement, avec les couleurs Noir et Jaune Olio Fiat a lieu sur l’année 1976.
Au début de l’année, en attendant que la nouvelle Fiat 131 Abarth soit homologuée, c’est la Fiat 124 Abarth Rally qui continue sa carrière.
Les autos débutent au rallye du Maroc, parties pour un triplé, puis un doublé, aucune ne marque finalement de point. L’auto est encore en développement et son seul résultat 1976 sera… une victoire ! Celle de Markku Allen aux 1000 Lacs.

Premier triomphe en 1977

En 1977 l’équipe Fiat peut compter sur le renfort d’Andruet. C’est d’ailleurs lui qui signe le premier résultat de l’année, en prenant la 2e place au Monté Carlo. Lampinen est 4e en suède. Au Portugal la Fiat 131 Abarth s’offre sa deuxième victoire, avec Alen encore une fois, Andruet et Verini sont 4e et 5e.
En Nouvelle Zélande, Bacchelli gagne, Alen est 3e et Lampinen est 4e. En Finlande, nouvelle victoire de Alen. Au Rallye du Québec, c’est un doublé, Salonen devant Lampinen.
Au San Rémo, triplé des Fiat 131 Abarth, mais c’est Andruet qui l’emporte, devant Verini et Fassina. Au Tour de Corse, c’est Darniche qui fait triompher la voiture, Baccheli est 3e.
Malgré un RAC plus ou moins raté, Fiat est champion du monde, dès la deuxième saison complète de la Fiat 131 Abarth !

La Fiat 131 Abarth Confirme en 1978

Les bons résultats de la Fiat 131 Abarth en 1978 commencent au rallye de Suède où Alen se classe 3e. Au Portugal, il gagne. A l’Accropole, il se fait coiffer par son équipier, Walter Rörhl qui signe sa seconde victoire en mondial ! En Finlande Alen reprend ses droits et gagne devant une autre 131, celle de Salonen.
Au Québec, Röhrl devance une nouvelle fois Alen. Quelques jours plus tard, Michèle Mouton impose sa Fiat 131 Abarth sur le Tour de France Automobile !
Au San Rémo la 131 est battue par la Stratos, Verini ne prend que la seconde place. Enfin, dernier coup d’éclat de l’année, au Tour de Corse, Darniche l’emporte une nouvelle fois, devant Andruet et Munari !

Le titre mondial lui revient une nouvelle fois, et cette fois largement, avec 34 points d’avance.

Saison de transition en 1979

Pour l’année 1979, Fiat fait des coupes dans ses budgets. Le programme rallye est réduit. Alen monte sur le podium au Monté Carlo, à la troisième place. Il faut attendre le Safari pour qu’il réédite la même performance. Il ajoute ensuite une nouvelle victoire aux 1000 Lacs. Les autos font également 2e pour Röhrl et 3e pour Bettega au San Remo.

Maigre résultats, mais qui suffisent à Fiat pour prendre la troisième place du championnat. Alen se classe à la troisième place du premier championnat du monde des pilotes de l’histoire.

Retour du succès en 1980

La saison commence sur les chapeaux de roues. Röhrl gagne le Monté Carlo, Waldegard s’y classe 3e. Au Portugal, nouvelle victoire de l’allemand, devant Alen cette fois. Le même Alen prend la 3e place à l’Accropole.
En Argentine, Röhrl gagne encore, Carlos Reutemann est 3e. En Finlande, Alen gagne pour la 4e fois au volant d’une Fiat 131 Abarth ! Röhrl est deuxième en Nouvelle-Zélande, puis il gagne au San Remo avant de refaire 2e au Tour de Corse.

Avec 5 victoires en 12 rallyes, Röhrl est Champion du Monde des Pilotes. Fiat est champion constructeur, et de loin !

1981 pour conclure

La Fiat 131 Abarth vieillit. Fiat sent aussi la fin venir pour le modèle de série. Pourtant la voiture va encore faire le bonheur des pilotes.
En 1981, Alen gagne au Portugal, fait 2e à l’Accropole et en Finlande. Bettega le suit sur le podium en Grèce.

Le groupe Fiat se consacrera ensuite à la Lancia 037. La 131 continuera aux mains de privés, mais avec moins de succès.

Vous aimez ? Partagez !

thomartini
Rédacteur-Essayer à News d'Anciennes
Thomas est le premier à rejoindre Benjamin dans l'aventure News d'Anciennes, dès 2013.
Amateur d'autos sportives, il sait aussi jouer le copilote en Simca ou bricoler un proto qui ressemble à une 4L.

6 commentaires sur “Modèles à la Une : Les gloires du Rallye : FIAT 131 Abarth

Laisser un commentaire